Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´agriculture est le premier facteur contaminant de l’eau potable en France

Paris, 20 avril (Prensa Latina) Près de 600.000 Français, principalement des zones rurales, boivent de l’eau contaminée en raison de l’utilisation de pesticides dans l’agriculture, selon un rapport publié aujourd’hui par l´association de consommateurs UFC-Que Choisir.

Elle a réalisé une étude au niveau national sur la qualité de l’eau potable et a élaboré une carte interactive, accessible depuis son site web, à partir des résultats d’analyses publiés par les différentes agences régionales de santé (ARS) de France.

Les résultats ont montré que '98 pour cent des consommateurs ont accès à une eau qui répond à tous les critères sanitaires', cependant, dans plusieurs zones rurales et de montagne, quelque 450.000 personnes boivent de l’eau dépassant les normes maximales autorisées de pesticides et 148.000 autres celles de nitrates, et ce en raison de la pollution due à l’agriculture intensive.

Les responsables du rapport ont souligné que si les réseaux insalubres ont été fermés dans les grandes villes et que des améliorations techniques ont été apportées, dans d’autres localités 'la pollution de l’eau, des eaux souterraines et des rivières n’a pas diminué'.

L´UFC-Que Choisir et diverses organisations écologistes se sont déclarées préoccupées par la présence de pesticides dans l’eau soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens et qui, selon l’étude, ont été détectés dans une moyenne de 28 % des analyses jugées conformes aux normes.

C’est pourquoi les responsables de l´étude ont demandé l’interdiction de la commercialisation de ces pesticides au nom du principe de précaution et l’intensification de la recherche sur les pesticides en ce qui concerne les niveaux de risque et les types de cultures environnantes.

peo/mem/Acm