Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’insécurité alimentaire a quadruplé en Amérique centrale

Nations Unies, 20 avril (Prensa Latina) L’insécurité alimentaire a quadruplé en Amérique centrale, où 8 millions de personnes en souffrent, dont 1,7 million dans la catégorie d´urgence, a assuré hier le Programme alimentaire mondial (PAM).

À l’issue d’une visite au Guatemala et au Honduras, le directeur exécutif de cet organisme des Nations Unies, David Beasley, a précisé que cette population avait besoin d’une assistance urgente, et que l’engagement est donc de travailler avec les communautés vulnérables afin de leur offrir des moyens de subsistance durables et une sécurité alimentaire.

L’objectif est d’offrir des raisons de rester sur leur terre et ainsi réduire la migration, a déclaré Beasley, qui a rencontré des familles touchées par le changement climatique, la perte d’emplois et l’inégalité croissante, une des conséquences de la Covid-19.

'Quand vous n’avez pas de nourriture pour alimenter vos enfants, quand vous n’avez pas d’argent pour acheter des médicaments, vous tombez dans le désespoir, les gens ne veulent pas quitter leur maison, ils sont obligés de le faire', a déclaré le haut fonctionnaire du PAM.

L’aggravation de l’insécurité alimentaire a coïncidé avec le doublement des migrations, selon une évaluation réalisée par cette institution en janvier de cette année.

Au moins 15 % des personnes interrogées souhaitaient migrer, contre seulement 8 % en 2018.

Les gens ont perdu leur travail. Ils ont perdu espoir. Nous devons les aider de toute urgence avec de la nourriture, ainsi qu’avec des investissements à long terme pour le développement, a manifesté Beasley.

Il a déclaré que les moyens de subsistance durables, le renforcement de la résilience et l’autonomie des communautés étaient les priorités du PAM en Amérique centrale, afin que les populations puissent avoir espoir en leur avenir, avoir foi en leur terre et avoir des opportunités chez eux.

Le PAM fournit un appui technique et financier aux communautés pour les aider à adapter leur production à l’évolution du climat et à accroître leurs revenus, et aide les agriculteurs à améliorer leurs méthodes, à diversifier leurs cultures et leurs moyens de subsistance.

peo/ode/crc