Agence de Presse de l'Amérique Latine

Arreaza questionne la prétendue volonté des États-Unis d’aider le Venezuela

Caracas, 21 avril (Prensa Latina) Le chancelier Jorge Arreaza a remis en question hier les déclarations d’une haute fonctionnaire de la Maison Blanche sur le prétendu engagement des Etats-Unis concernant la situation humanitaire au Venezuela.

'Si à Washington vous êtes si déterminés à soulager les difficultés, libérez les ressources du Venezuela que vous gardez séquestrés au sein de la banque internationale et levez les sanctions criminelles qui causent des souffrances aux Vénézuéliens au milieu d’une terrible pandémie mondiale', écrit le diplomate sur le réseau social Twitter.

Les déclarations du ministre des Affaires étrangères ont eu lieu après que la sous-secrétaire par intérim du Bureau des Affaires de l’hémisphère occidental du Département d’ État, Julie Chung, a affirmé que son pays est déterminé à alléger les difficultés des Vénézuéliens.

Le président Nicolas Maduro a rencontré la veille le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial de l’Organisation des Nations Unies, David Beasley, avec lequel il a signé un mémorandum d’accord pour le renforcement des plans d’aide alimentaire et de protection du peuple vénézuélien.

Après l’annonce de l’accord, la haute fonctionnaire nord-américaine a déclaré que son gouvernement était prêt à collaborer, alors que c’est essentiellement le blocus des États-Unis et de leurs alliés qui a mené cette nation à une crise alimentaire complexe, ont dénoncé les autorités sud-américaines.

peo/oda/ycv