Agence de Presse de l'Amérique Latine

Derniers détails pour la vaccination de masse dans la capitale cubaine

La Havane, 22 avril (Prensa Latina) Le Ministère de la Santé Publique de Cuba finalise les détails pour la vaccination massive dans cette capitale, où il existe aujourd’hui une situation épidémiologique complexe en raison de la forte incidence de la Covid-19.

La chef du Département national des soins de santé primaires, Maria Elena Soto, a expliqué que l’administration des vaccins débutera dans le mois à venir.

Dans le cadre de cette campagne, les cabinets du médecin et de l’infirmière de famille, appuyés par des étudiants en médecine, seront en première ligne, mais des universitaires d’autres spécialités, la Fédération des femmes cubaines et les Comités de défense de la révolution y participeront également, a expliqué Soto. 

De même, des locaux ont été choisis et sont préparés pour servir de centres de vaccination et d’autres comme salles d’observation post-vaccination, a déclaré Soto à la télévision cubaine.

La campagne de vaccination contre la Covid-19 sera menée par couches de population, en commençant par les citoyens de 60 ans et plus, compte tenu des risques encourus par ce groupe d´âge, comme le montrent les chiffres des cas diagnostiqués et des décès.

Ensuite la population de 40 à 59 ans, qui sera suivie par les personnes âgées de 19 à 39 ans, a précisé la spécialiste.

Il y a des critères d’exclusion et d’inclusion, dans le premier il y a les femmes enceintes, celles en périodes puerpérale et qui allaitent, et dans le second, tous les plus de 19 ans seront vaccinés, a expliqué Soto.

Ceux qui ont déjà été malades de la Covid-19 ne feront pas partie de ce processus car ils recevront le vaccin Soberana Plus (Souverain Plus), spécialement utilisé pour renforcer leur immunité, a ajouté l’expert.

Cette vaccination massive est bien conçue, elle sera échelonnée et les rassemblements de foules seront évités, a précisé la spécialiste.

Soto a souligné l’importance de vacciner des milliers de travailleurs de la santé, et que désormais les étudiants en médecine seront également prioritaires compte tenu du rôle qu´ils vont avoir lors de ce processus.

La chef du Département national des soins de santé primaires a exhorté la population, une fois vaccinée, à ne pas abandonner les mesures d’hygiène et sanitaires telles que le lavage fréquent des mains, le port correct du masque et la distanciation physique.

Personne ne peut penser qu’avec une seule dose on ne tombera pas malade, vous devez toutes les recevoir pour obtenir une vaccination complète. Le vaccin n’est pas magique, il a son processus, a insisté Soto.

peo/mem/joe