Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le candidat de gauche rejette les attaques et la désinformation au Pérou

Lima, 27 avril (Prensa Latina) Le candidat présidentiel péruvien Pedro Castillo a rejeté hier les attaques des secteurs de droite contre sa candidature et la désinformation médiatique à son sujet de la part de ceux qui soutiennent la campagne de son adversaire, Keiko Fujimori. 

Lors d’une visite dans la ville de Chiclayo, le candidat actuellement le plus populaire dans les sondages a appelé la population à l’unité et la tranquillité face aux attaques et a demandé aux médias de 'voir la réalité'.

L’arsenal de Fujimori et les secteurs qui l’appuient avancent des accusations de liens avec le terrorisme contre Castillo et le parti qui le soutient, Perú Libre, face auxquelles le candidat a assuré qu’ils cherchent à créer la panique au sein de la population pour déstabiliser sa candidature.

Il n’y a pas de peur ici. La seule terreur qui a été semée est que je suis la terreur de la corruption, la terreur du pillage, des grandes inégalités, des injustices et de la criminalité, a-t-il ajouté en assurant qu´il mettra de l’ordre dans le pays. 

Il a rejeté les commentaires de la presse et de politiciens qui prétendent que les changements du taux de change du dollar étasunien sont dus à des menaces supposées de Castillo envers les entreprises et les investissements, ce qui crée une instabilité économique.

'Nous réaffirmons que nous devons donner aux employeurs toutes les garanties nécessaires et la sécurité juridique au niveau national. Mais nous ne permettrons pas aux grandes entreprises (étrangères) de continuer à piller le pays', a-t-il déclaré.

Castillo a ajouté que les investissements étrangers sont les bienvenus, mais il a accordé la priorité aux graves problèmes qu´ont les Péruviens.

Il a réaffirmé l’objectif consistant à affecter 10 % du produit intérieur brut du pays à la santé publique, en priorité dans le cadre de l’approche préventive et des soins primaires.

Il a confirmé que la priorité de son futur gouvernement sera de s’attaquer et de résoudre le problème de la Covid-19, qui cause chaque jour des centaines de morts au Pérou et de garantir la vaccination générale et gratuite, après quoi les activités économiques seront normalisées.

Le candidat du parti Perú Libre a également souligné que dans la nouvelle Constitution pour laquelle il promeut un référendum, la santé doit figurer 'comme un droit constitutionnel, pas comme un service'.

Castillo a reçu le soutien de diverses forces de gauche et du centre, auxquelles s’est jointe la Confédération générale des travailleurs (CGTP), qui, face au choix entre changement ou continuisme, a appelé à voter pour lui, par coïncidence avec les intérêts populaires et les objectifs stratégiques de la centrale syndicale.

Nous appelons à vaincre le continuisme néolibéral de la corruption et des mafias incarnées par Keiko Fujimori aux côtés de l’oligarchie subsidiaire du capitalisme transnational qui s’est maintenue au pouvoir en pillant les richesses naturelles et en cédant la souveraineté nationale, a signalé la CGTP dans un communiqué.

peo/ode/Mrs