Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´ex-présidente bolivienne putschiste a détourné un million 210 mille dollars

La Paz, 27 avril (Prensa Latina) L’ex-présidente bolivienne putschiste Jeanine Áñez a détourné un million 210 mille dollars de fonds pétroliers, sous prétexte de les utiliser pour la lutte contre la Covid-19 en 2020, a révélé aujourd’hui un fonctionnaire de l’État.

L’ancienne mandatrice de facto a employé de manière irrégulière cette somme, prélevée sur un total de 1 million 731 mille dollars qu’elle a demandé à la compagnie d’État bolivien Yacimientos Petrolíferos Fiscales Bolivianos (YPFB, Gisements pétroliers fiscaux boliviens), a expliqué le président de cette entité, Wilson Zelaya.

L’argent faisait partie d’un déboursement plus important pour le programme créé par l’entreprise face à la pandémie, sous la direction de l’ancien ministre des Hydrocarbures Victor Zamora et du président de l’entreprise pétrolière Herland Soliz.

'Il était prévu qu’YPFB et ses filiales, de manière extraordinaire, pourrait-on dire, apportent un soutien à la lutte contre la maladie', a ajouté la directrice de la Transparence de l’institution, Erika Chávez.

Selon la fonctionnaire, l’irrégularité a été décelée lors d’une enquête menée par ce service, qui a donné lieu à un audit interne visant à déterminer les détails et les responsabilités.

Chávez a avancé que des poursuites judiciaires seront engagées contre ceux qui ont enfreint les règles et qui ont favorisé le détournement au sein de l’entreprise et du Ministère des hydrocarbures.

La justice bolivienne détient et juge l’ex-présidente Áñez pour le coup d’État de 2019, qui a fait des dizaines de morts et engendré d’autres actes de corruption après avoir renversé le président de l’époque, Evo Morales.

YPFB, créée en 1936, est une société dédiée à l’exploration, l’exploitation, le raffinage, l’industrialisation, la distribution et la commercialisation du pétrole, du gaz naturel et des produits dérivés.

peo/msm/apb