Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela dénonce la campagne médiatique sur les groupes armés irréguliers colombiens

Caracas, 27 avril (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a dénoncé hier une campagne menée par le quotidien nord-américain The New York Times sur la présence de groupes irréguliers colombiens dans ce pays.

Par le biais du réseau social Twitter, le ministre des Affaires étrangères a qualifié l’article intitulé : « Des groupes terroristes s’installent au Venezuela alors que l’anarchie croît », comme faisant partie des manœuvres pour justifier une escalade d’agressions contre la nation sud-américaine.

'Nous dénonçons une autre campagne de calomnies du The New York Times contre le Venezuela. Alors que la Force Armée Nationale Bolivarienne (FANB) affronte des groupes colombiens terroristes, ce média applique les mêmes formules que celles qui ont justifié les invasions en Irak et en Libye et le récent coup d’État en Bolivie', a souligné le titulaire.

Arreaza s’est également interrogée sur les allégations de l’organisation non Human Rights Watch selon lesquelles les forces de sécurité vénézuéliennes auraient commis des exactions contre la population civile pendant les opérations visant à neutraliser les groupes d’insurgés colombiens.

'Devant l’impossibilité de renverser le gouvernement bolivarien, les agresseurs contre le Venezuela coordonnent leurs actions médiatiques. Des articles du The New York Times et d’autres médias, ainsi qu’un infâme rapport de Human Rights Watch, cherchent à nouveau à accroitre la pression interventionniste', a-t-il alerté.

Arreaza a indiqué que cette campagne coïncide avec la confession de membres de l’opposition vénézuélienne, qui, depuis les États-Unis, ont reconnu le développement d’une guerre hybride contre le pays sud-américain afin de générer le chaos et la violence.

'Notre FANB protège le peuple contre les groupes irréguliers colombiens. (...) Les 'commentateurs' de toujours l’attaquent alors que la FANB s’efforce de les expulser pour garantir les Droits de l’Homme de tous', a ajouté le titulaire.

Le Ministère de la Défense du Venezuela a signalé aujourd’hui l’intensification des affrontements avec des groupes paramilitaires en provenance de Colombie dans l’État frontalier d’Apure au cours des dernières 72 heures, dans le cadre de l’opération Escudo Bolivariano 2021 lancée le 21 mars dernier.

Dans un communiqué, le haut commandement militaire a indiqué que, pendant les 'combats sanglants', ces groupes paramilitaires ont connus un nombre important de perte de combattants, outre la destruction d’installations temporaires qu’ils comptaient utiliser pour leurs activités.

'Nous réaffirmons notre ferme volonté de consolider un État d’Apure totalement libre, en rendant la paix et la tranquillité aux habitants de la région', a affirmé l’institution armée.

À cet égard, elle a indiqué que les militaires intensifieraient les opérations militaires qui permettront de neutraliser tout bastion de ces groupes irréguliers jusqu’à leur expulsion totale et leur défaite définitive.

peo/msm/Wup