Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’Argentine condamne les nouveaux lancements de missiles aux Malouines

Buenos Aires, 29 avril (Prensa Latina) L’Argentine a exprimé aujourd’hui son rejet des manœuvres militaires du Gouvernement britannique enregistrées dans les îles Malouines, y compris le lancement de missiles Rapier sur ce territoire usurpé à cette nation australe. 

Dans un communiqué, le Ministère des Affaires étrangères a dénoncé le fait que la Grande-Bretagne a effectué, entre le 26 et le 28 avril derniers, des manœuvres de lancement de missiles sur ce territoire argentin illégalement occupé.

Il s’agit là d’une démonstration de force injustifiée et, une fois de plus, ils ignorent les appels des nombreuses résolutions de l’Organisation des Nations Unies, et d’autres organismes, qui demandent la reprise des négociations en vue de trouver une solution pacifique au conflit de souveraineté sur ce territoire, précise la note.

De même, le Gouvernement a précisé qu’il avait dénoncé cette situation auprès du secrétaire général des Nations Unies et de l’Organisation maritime internationale et que le 6 avril dernier, en prenant acte du fait que cet exercice allait avoir lieu, il avait envoyé au gouvernement britannique une note de protestation.

Le ministère argentin a souligné que ces nouvelles manœuvres militaires démontrent une fois de plus que l’occupation illégitime des Malouines est l’excuse pour l’établissement d’une base militaire disproportionnée.

Il a en outre rappelé qu’il y avait actuellement 1.200 militaires à Monte Agradable et 300 civils qui fournissent des services d’appui. 'Les îles Malouines représentent l’un des territoires les plus militarisés du monde, compte tenu du nombre de militaires par habitant', note le communiqué.

Par ailleurs, le Gouvernement a souligné que les forces britanniques dans les îles de l’Atlantique Sud étaient disproportionnées compte tenu de la volonté persistante de dialogue exprimée par le Gouvernement argentin et de son désir de régler le différend territorial par des moyens pacifiques.

'Le déploiement militaire britannique est conforme aux orientations politiques de la récente révision intégrée de la politique étrangère, de sécurité et de défense du Royaume-Uni, qui vise à maintenir une présence active sur les sites considérés comme stratégiques', ajoute le texte.

Il note également que ce déploiement militaire dans une zone de paix et de dénucléarisation ne concerne pas seulement cette nation australe, mais aussi les pays de la région qui ont exprimé leur préoccupation à travers de multiples déclarations.

'Face à ce nouvel acte d’hostilité, l’Argentine continue de réaffirmer sa volonté constante de négociation entre les deux parties au conflit de souveraineté', conclut la note.

peo/agp/may