Agence de Presse de l'Amérique Latine

Avril et ses records Covid-19 à Cuba

Par Rosmerys Bernal Piña


La Havane, 3 mai (Prensa Latina) Les records ne sont pas toujours quelque chose de positif et, si un résultat jamais atteint associé à des informations sur la Covid-19 apparaît, ses chiffres génèrent en principe beaucoup d'anxiété. La pandémie provoquée par le virus SARS-CoV-2, qui est à l'origine de cette maladie, est devenue l'affaire de tous, ou du moins l'affaire de la grande majorité.

 

Les informations dans les médias, sur les réseaux sociaux, y compris les conversations (virtuelles ou en face à face) tournent autour du nombre de nouveaux cas confirmés, de décès, de guérisons, des séquelles, des meilleurs traitements, des avancées dans le développement de candidats vaccins et de la notification de variants du virus, peut-être plus contagieux et encore plus mortels.

À Cuba, au fur et à mesure que 2021 avance, la situation épidémiologique due à ce coronavirus devient plus complexe, et le mois d'avril s'est avéré être le plus désastreux depuis que les premiers cas ont été signalés le 11 mars de l'année dernière.

Avec un record de 31 mille 346 diagnostics (soit une moyenne de 1044 par jour) et 229 décès dus à des complications liées à la maladie (avec un maximum de 18 décès signalés en une journée), le quatrième mois de l'année affiche les chiffres les plus élevés concernant la Covid-19.

En 2020, ces chiffres étaient impensables dans la nation caribéenne, car le signalement de plus de 100 cas confirmés en une journée et d'un décès était déjà un motif d'alarme.

Récemment, le ministre de la Santé publique, Jose Angel Portal, a averti que la troisième vague de Covid-19 dans la plus grande des Antilles est plus qu'un risque, c'est un grand danger.

Il a insisté sur le fait que “nous sommes obligés de réduire le nombre élevé de personnes infectées, sinon une telle situation mettrait le système de santé en échec et ruinerait les efforts consentis”.

C'est précisément en avril qu'a été enregistrée le premier décès d'un patient pédiatrique atteint de la Covid-19, une fillette de quatre ans déjà atteinte d'une maladie avancée.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a annoncé sur son compte Twitter que cette douloureuse nouvelle marque un avant et un après dans le cours de la pandémie dans le pays, jusqu'à ce moment sans signaler de décès pédiatriques.

Jusqu'à présent, plus de 13 milles enfants de moins de 18 ans ont été diagnostiqués avec l'infection, dont 94 % se sont rétablis (non exempts de séquelles, encore à l'étude) ; mais chaque jour, le nombre d'enfants hospitalisés avec le virus actif dépasse les 700, certains atteignant même des stades graves et critiques de la maladie.

Actuellement, on constate également une augmentation du nombre de femmes enceintes et de femmes en période puerpérale atteintes de Covid-19, un groupe à haut risque en raison des complications qui peuvent parvenir.

De mars à décembre 2020, 110 femmes enceintes et en période puerpérale infectées de la Covid-19 ont été traitées ; toutefois, au cours des quatre premiers mois de 2021, ce nombre est passé à plus de 700 et le décès d'une mère qui venait d'accoucher de son bébé, né en bonne santé, a été déploré, selon le Ministère de la Santé publique.

Toutes ces données nous émeuvent et nous alertent sur les dangers de la maladie et ce ne sont pas que des chiffres, derrière chacun d'eux il y a une histoire, une vie, une famille, l'effort d'un pays.

Mais toutes les nouvelles du mois d'avril n'étaient pas mauvaises ; au cours de cette période, les études cliniques pour le développement des candidats vaccins anti-Covid-19 de Cuba ont continué à avancer à un bon rythme et avec des résultats encourageants, selon les experts.

Soberana 02 et Abdala font l'objet d'essais cliniques de phase III auprès de volontaires de plusieurs provinces ; les deux candidats vaccins font également l'objet d'études d'intervention auprès de groupes à haut risque, notamment les scientifiques et le personnel de santé.

Cette nation des Caraïbes possède également trois autres candidats à différents stades d'essais cliniques : Soberana 01, Soberana PLUS et Mambisa, ces deux derniers étant destinés aux convalescents, et sont utiles comme renforts dans les programmes de vaccination.

Il est également prévu de commencer des études pour le groupe d'âge pédiatrique avec Soberana 02 et Soberana 01, et avec Abdala.

Cuba espère vacciner toute sa population cette année ; cependant, les spécialistes et les autorités sanitaires insistent sur le fait que, jusqu'à présent, la solution la plus sûre et la plus efficace pour faire face à la Covid-19 est de se conformer aux mesures hygiénico-sanitaires.

peo/jcc/msm/rbp/alb