Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le médiateur du Salvador demande une aide internationale en raison de la crise politique

San Salvador, 3 mai (Prensa Latina) Le médiateur du Salvador, Apolonio Tobar, a demandé aujourd’hui la médiation de la communauté internationale face aux actions de l’Assemblée Législative contre le pouvoir judiciaire. 

Tobar, titulaire du Bureau du Procureur pour la Défense des Droits de l’Homme (PDDH), a appelé les Nations Unies et la communauté internationale à jouer un rôle de médiation pour créer un climat positif de gouvernance au Salvador.

En outre, il a exhorté l’Organisation des États Américains (OEA) à soutenir une issue pacifique à ce qu’il a défini comme une 'perturbation de l’ordre constitutionnel' dans cette nation centraméricaine.

Samedi dernier, lors de la session inaugurale de la législature 2021-2024, l’Assemblée, dont la majorité est détenue par le parti au pouvoir et ses alliés, a approuvé la destitution des juges de la Cour constitutionnelle et du procureur général, Raúl Melara.

À leur place, le Parlement a approuvé, avec dispense de procédure, la nomination d’une nouvelle chambre constitutionnelle et de Rodolfo Delgado comme nouveau procureur général, au milieu de contestations de l´opposition.

Le maintien de Tobar à la tête du PDDH ne pend qu´à un fil, car son élection a été contestée par le président de la République, Nayib Bukele, dont le parti contrôle l’actuelle législature.

Un certain nombre d’organismes internationaux et de gouvernements se sont déclarés préoccupés par le processus de mise en place de l’Assemblée législative qui, de leur point de vue, a mis à mal le système de contrepoids démocratiques.

peo/mgt/cmv/gdc