Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

L’exportation d’oxygène médical interdite en Équateur

Quito, 4 mai (Prensa Latina) Le Comité des opérations d’urgence (COE) national de l’Équateur a interdit hier l’exportation d’oxygène médical face à l’augmentation de la demande de cet intrant dans la bataille contre la Covid-19.

L’indication a été transmise au Ministère de la Santé Publique, pour qu’il prévoit une injonction au portefeuille de Production, afin d’en empêcher la vente.

À cet égard, le COE a précisé que les contrats entre États (le Pérou et la Colombie étant les principaux acheteurs) et d’autres conclus avant la réglementation seront respectés.

Juan Zapata, président du Comité, a déclaré qu’avec une croissance de 100 pour cent de la demande de la consommation nationale, il est impératif de donner la priorité aux besoins locaux.

'Parce que c’est un élément fondamental pour sauver des vies, c’est une décision ferme', a-t-il manifesté.

Il a ajouté que les six mètres cubes ne dépasseront pas la valeur de 36 dollars et 20 centimes, les huit mètres cubes celle de 48 dollars et les 10 mètres cubes de 60.

Zapata a insisté sur le fait que la réglementation, qui doit entrer en vigueur par décret ministériel, a été adoptée sur la base d’aspects tels que la spéculation et la hausse des commandes d’oxygène dans cette nation andine, où 16 des 24 provinces sont soumises à l’état d’urgence en raison de la propagation rapide de la Covid-19.

L’interdiction d’exportation de cet intrant médical a été la principale annonce du COE lors d’un bilan des résultats des contrôles effectués pendant le couvre-feu ininterrompu du week-end.

D’après les autorités, il y a eu une réduction du nombre de cas de non respect des mesures de confinement par rapport à la période précédente.

peo/oda/scm