Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Analyse de l’augmentation de la mortalité due à la Covid-19 en avril à Cuba

La Havane, 4 mai (Prensa Latina) Le groupe de travail temporaire pour la lutte face à la Covid-19 à Cuba a analysé hier les causes de l’augmentation de la mortalité due à cette maladie au cours du mois d’avril. 

À la réunion, présidée par le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, et le premier ministre, Manuel Marrero, le ministre de la Santé Publique, José Ángel Portal, a précisé que l’évaluation des dossiers des 229 personnes décédées durant cette période a fait ressortir des questions telles que le retard dans l’arrivée des patients et donc leur prise en charge par le système de santé.

Il a ajouté qu’ils ont également constaté des lacunes dans le classement des malades, des admissions de personnes à haut risque qui sont admis dans les soins pour celles à faible risque et des retards pour détecter des symptômes d’aggravation, a signalé un rapport de la télévision locale.

Les autres situations qui influent sont les pathologies de base décompensée, certaines au moment de l’entrée dans le centre de santé ou au cours de la maladie, ce qui complique la gestion clinique.

Portal a également mentionné des cas de patients avec des séjours prolongés dans les thérapies intensives, qui acquièrent des germes opportunistes.

En avril, la nation caribéenne a compté en moyenne plus d’un millier de nouveaux cas par jour de Covid-19, principalement à La Havane, Matanzas et Santiago de Cuba; il a également été le mois le plus meurtrier depuis le début de l’épidémie en mars 2020.

Face à ce panorama épidémiologique, les plus hautes autorités du pays ont indiqué qu’elles procédaient à l’analyse de chaque décès, ainsi qu’à l’augmentation du nombre de lits dans les unités de soins intensifs et au renforcement par du personnel formé.

Au cours de la réunion du groupe temporaire, il a été possible d’apprendre qu’un événement de transmission locale s’était produit à l’hôpital provincial de Camagüey (centre de l´île), qui rapporte déjà 26 cas entre travailleurs et patients, et qui est dû à des violations des protocoles sanitaires établis.

Le premier ministre Marrero a insisté sur la nécessité d’une analyse approfondie des causes de cet incident et, avec toute la justice du monde, l’application à chacun de la mesure qui lui revient; en plus de travailler pour rétablir les services du centre dès que possible.

De même, lors de la rencontre, les autorités ont fait connaître les résultats d’une inspection du Ministère de la Santé Publique dans les provinces de La Havane, Artemisa, Matanzas, Sancti Spíritus, Granma et Santiago de Cuba, où elles ont relevé des problèmes récurrents dans l’affrontement et la maîtrise de la pandémie.

peo/Jha/kmg