Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Le blocus des États-Unis entrave la participation de Cuba à l’AIEA

Vienne, 6 mai (Prensa Latina) Cuba a dénoncé hier devant l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) l’obstacle représenté par le blocus technologique que les États-Unis lui imposent pour la participation de ses experts à des réunions virtuelles de l’entité multilatérale. 

Intervenant devant le Conseil des gouverneurs de l’entité, la diplomate cubaine Marlén Redondo a déclaré que bien que les forums virtuels ont permis la continuité des travaux dans le contexte de la Covid-19, tous les pays n’accèdent pas sur un pied d’égalité aux plates-formes créées pour les accueillir.

Notre pays a de graves difficultés à accéder à la plate-forme Cisco Webex, en raison du blocus nord-américain, et par conséquent, ses spécialistes sont privés de participer à des séminaires, des formations et des conférences en ligne, a-t-elle averti lors d’une séance consacrée à l’examen du projet de budget de l’AIEA pour la période 2022-2023.

Selon Redondo, la délégation de l’île informe de cette situation chaque fois qu’elle se produit, toujours avec des détails sur les rencontres spécifiques et les préjudices.

Les représentations de Cuba auprès de l’Unesco et d’autres espaces multilatéraux du système de l’ONU ont dénoncé ces dernières années des difficultés similaires résultant du siège économique, commercial et financier appliqué par les États-Unis depuis près de 60 ans.

La diplomate cubaine a insisté au Conseil des gouverneurs de l’AIEA sur la nécessité pour tous les États membres de participer sur un pied d’égalité aux réunions virtuelles, devenues en temps de pandémie un outil clef de communication internationale.

Dans son intervention, elle a reconnu le caractère réaliste du budget discuté pour la phase 2022-2023, à partir des conséquences économiques de la Covid-19, mais elle a instamment demandé de ne pas le considérer comme un précédent pour les travaux futurs de l’Agence.

Le budget doit être adapté aux besoins croissants des États membres, a-t-elle déclaré.

peo/mem/wmr