Agence de Presse de l'Amérique Latine

Négociations au Brésil pour l’acquisition d’un vaccin cubain anti-Covid-19

Brasilia, 6 mai (Prensa Latina) Le président du Parti Socialisme et Liberté (PSOL) du Brésil, Juliano Medeiros, a annoncé que Bélem, capitale de l’État de Pará, au nord du pays, a entamé des négociations pour acquérir Soberana 02 (Souverain 02), qui est aujourd’hui l’un des candidats-vaccins cubain antiCovid-19. 

'Ces derniers jours, des conversations (sur Soberana 02) ont commencé entre le gouvernement de Bélem (sous la direction du député socialiste Edmilson Rodrigues) et l’ambassade de Cuba' à Brasilia, a déclaré Medeiros en exclusivité à la revue Forum.

Il a précisé qu’une réunion doit avoir lieu prochainement 'pour discuter de l’acquisition du vaccin Soberana 02, une alternative de plus pour immuniser le peuple brésilien'.

Le titulaire du PSOL a également souligné les politiques mises en œuvre à Belém pendant la pandémie et a affirmé que le processus de vaccination y est avancé.

Il s’agit d’une des capitales où la vaccination est la plus avancée au Brésil, bien qu’elle ait reçu moins de vaccins, a signalé Medeiros.

Le quotidien O Globo a pour sa part assuré que la secrétaire aux Relations Internationales de la mairie de l’État de Sao Paulo, Marta Suplicy, a commencé des discussions avec des représentants cubains dans ce pays sur une possible acquisition de vaccins anti-Covid-19 développées dans l’île caribéenne.

Le Secrétariat municipal à la Santé souligne qu’il est important d’ouvrir « l’éventail des conversations avec les laboratoires pour que ce portefeuille soit prêt à acheter au moment où il sera possible d’acquérir des vaccins, avec des ressources séparées par l’administration municipale », a indiqué le gouvernement de la ville dans un communiqué.

À cet égard, le chargé d’affaires de Cuba au Brésil, Rolando Gómez, a confirmé les contacts avec la mairie de São Paulo.

'La préfecture de Sao Paulo s’est montrée intéressée par la possibilité d’acquérir des vaccins cubains pour faire face à la pandémie. Nous avons remis toutes les coordonnées des institutions cubaines -l’Institut Finlay de Vaccins et le Centre cubain de génie génétique et de biotechnologie- afin qu’elle puisse établir un contact direct', a-t-il déclaré.

Il a précisé qu’il s’agissait d’une première approche, car les vaccins n’ont pas encore été approuvés par l’organisme de réglementation cubain.

Récemment, Vicente Vérez Bencomo, directeur général de l’Institut Finlay de Vaccins, a expliqué à la revue Nature que les tests des phases 1 et 2 de Soberana 02 ont montré que 80 pour cent des personnes ayant reçu deux doses avaient une réponse en anticorps.

Certains ont reçu une stimulation supplémentaire sous la forme de Soberana Plus, une version du candidat-vaccin destinée à ceux qui ont souffert de la Covid-19, et cent pour cent d’entre eux ont montré une réponse en anticorps, a-t-il ajouté.

L’article souligne que Soberana 02 est l’un des deux vaccins cubains qui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, sont actuellement dans la phase trois de leurs essais cliniques, le second étant Abdala.

peo/msm/ocs