Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Amazonie brésilienne : la plus grande déforestation enregistrée depuis six ans lors du mois d’avril

Brasilia, 10 mai (Prensa Latina) Un total de 580,55 kilomètres de forêt ont été détruits en Amazonie brésilienne en avril, soit un record pour ce mois et la plus grande zone dévastée au cours des six dernières années, a rapporté vendredi dernier le propre gouvernement  de ce pays.

Selon l'Institut national de la recherche spatiale (INPE), ce chiffre révèle une augmentation de 43 % de l'annihilation par rapport à avril 2020.

Un record précédent avait été enregistré en avril 2018, avec 490 kilomètres de forêt déboisés.

Un tel chiffre en avril constitue un deuxième record mensuel consécutif pour l'année.

En mars, 367,6 kilomètres de forêt ont été rasés, soit un espace de 12,6 % supérieur à celui dévasté lors de la même période en 2020.

Selon l'INPE, qui utilise des images satellites pour ses rapports, au cours des quatre premiers mois de 2021, la déforestation en Amazonie a atteint 1 157 kilomètres carrés, soit une baisse de quatre pour cent par rapport à l'année précédente.

Le Brésil est soumis à une forte pression internationale faisant appel à mettre un terme à la destruction de la plus grande forêt tropicale du monde, car elle joue un rôle clé dans le changement climatique.

Lors d'un sommet des leaders du climat organisé le mois dernier par les États-Unis, le président Jair Bolsonaro a déclaré que son pays était ouvert à la coopération internationale et s'est engagé à atteindre la neutralité climatique d'ici 2050.

“J'ai décidé que la neutralité climatique du Brésil serait atteinte d'ici 2050. J’avance donc de 10 ans cette date par rapport à ce qui avait été annoncé précédemment”, a déclaré le président.

Il a rapporté que "parmi les mesures nécessaires pour y parvenir, se trouvait l'engagement d'éliminer la déforestation illégale d'ici 2030 grâce à l'application intégrale et rapide de notre code forestier".

À cet égard, le Parti des travailleurs (PT) a accusé l'ex-militaire de mentir de manière insolente dans son discours lors du forum.

“En plus d'avoir une politique écocide, Bolsonaro trompe maintenant le monde entier”, a affirmé le leader du PT à la Chambre des députés, Elvino Bohn Gass.

Il a qualifié de mensonge total le bref discours de l'ancien capitaine de l'armée qui aurait déterminé le renforcement des agences environnementales en doublant les ressources pour les actions de sauvegarde et l'application de la loi.

Bohn Gass a rappelé, par exemple, qu'en un peu plus de deux ans, le gouvernement de Bolsonaro a abrogé ou modifié 606 règles et ordonnances, "détruisant ainsi toute la base juridique pour l'application et la sanction des contrevenants environnementaux".

peo/jcc/mgt/ocs