Articles

Cuba dénonce l’impact du blocus des États-Unis sur la sécurité alimentaire

La Havane, 10 mai (Prensa Latina) Le chancelier de Cuba, Bruno Rodriguez, a souligné aujourd’hui que le blocus des États-Unis est responsable des atteintes à la sécurité alimentaire sur l’île. Sur son compte Twitter, le titulaire a indiqué que le rapport 'WFP Global Update on COVID-19' du Programme alimentaire mondial des Nations Unies fait également état de l’impact de ce siège.

'Il faut mettre fin à cette politique génocidaire qui vise à faire plier notre volonté souveraine par la faim et la nécessité', a ajouté le ministre des Affaires étrangères.

Récemment, la chancellerie a rapporté que la guerre économique nord-américaine contre le secteur agroalimentaire de l’île a entraîné des pertes de plus de 428 millions de dollars entre avril 2019 et mars 2020.

En effet, lors d’une rencontre de solidarité internationale, le vice-ministre de l’Agriculture, Mauri Hechavarría, a assuré que le blocus, intensifié par l’administration Trump, est réel, il constitue le principal obstacle au développement agricole et entrave la réalisation des objectifs de développement durable.

Malgré le rejet de la communauté internationale, ce blocus économique, commercial et financier dure depuis près de six décennies.

Selon un rapport élaboré par la nation caribéenne, les pertes totales entre avril 2019 et mars 2020 ont dépassé pour la première fois les cinq milliards de dollars (cinq mille 570,3 millions), et ce sans compter les dommages occasionnés depuis le début de la pandémie de Covid-19.

peo/mem/idm