Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba réaffirme qu’elle continuera de lutter contre le terrorisme

La Havane, 27 mai (Prensa Latina) Le Ministère des Affaires étrangères de Cuba a réaffirmé aujourd’hui que l’île poursuivra ses efforts dans la lutte contre le terrorisme, malgré les accusations sans fondement des États-Unis. 

Une déclaration de ce ministère a rejeté la certification du Département d’État nord-américain qui a inscrit la nation caribéenne sur la liste de ceux qui 'ne coopèrent pas pleinement' à la lutte contre ce fléau, action qualifiée par l’île d’irresponsable et de honteuse.

'Cuba ne modifiera pas son attachement à la paix', souligne le texte, qui met à nu les objectifs politiques de ces allégations visant à justifier des agressions telles que le blocus économique, commercial et financier dont souffre le peuple cubain.

Le Gouvernement des États-Unis connaît parfaitement la fausseté de ces approches, soutient le document, ajoutant qu’il existe des exemples concrets de la volonté de coopération, notamment dans le cadre d’instruments bilatéraux existants et dans celui du droit international.

L’île 'maintient son attachement au processus de paix en Colombie, bien qu’elle soit victime d’actes répétés, inamicaux et malhonnêtes, politiquement motivés', assure le communiqué.

Le texte appelle en outre le secrétaire d’État nord-américain Antony Blinken à avouer que ce sont les autorités des États-Unis qui refusent de coopérer avec Cuba dans la lutte contre le terrorisme, ce qui est dûment documenté.

À cet égard, il soutient que Washington n’a jamais renvoyé un seul des fugitifs de la justice cubaine, et que les États-Unis n’en ont même jugé aucun pour les crimes et actes terroristes commis contre le peuple de la nation caribéenne et des citoyens d’autres pays.

Le document demande pourquoi, si l’administration de Joseph Biden a déclaré publiquement que l’île antillaise n’est pas une question hautement prioritaire et que la révision de la politique à l’égard de ce pays est en cours, le Département d’État accuse Cuba de manière 'infondée et mensongère' en ce qui concerne le terrorisme.

'Comment justifie-t-elle le maintien des 243 mesures coercitives unilatérales prises par le gouvernement de Donald Trump, y compris l’intensification des persécutions financières et autres mesures extraterritoriales?', ajoute la déclaration du Ministère des Affaires étrangères de l’île.

Le communiqué confirme enfin la volonté de la nation caribéenne de coopérer avec les autorités nord-américaines dans la lutte contre ce fléau, comme elle le fait avec d’autres États.

peo/mgt/kmg