Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Les autorités chiliennes appellent au calme face aux effets indésirables de vaccins

Santiago du Chili, 4 juin (Prensa Latina) Après que des cas d'effets indésirables chez des patients ayant reçu des injections des vaccins AstraZeneca et CanSino ont été signalés aujourd'hui, les autorités chiliennes ont appelé la population à rester calme et à ne pas craindre la vaccination anti-Covid-19. 

Selon des rapports publiés jeudi, une trentaine de personnes ayant reçu le vaccin sino-canadien CanSino dans un centre de santé de la capitale ont souffert de fatigue et se sont même évanouies.

Dans  ce sens, un homme de 31 ans ayant reçu le vaccin AstraZeneca dans une autre municipalité de la capitale a lui aussi  eu des problèmes.

Face à cette situation, le Ministère de la Santé a décidé de reporter l'inoculation de la deuxième dose d'AstraZeneca chez les personnes de moins de 45 ans, pendant que l'Institut de santé publique (ISP) enquête sur le cas en question.

La sous-secrétaire à la Santé, Paula Daza, a confirmé que la décision du ministère était de nature préventive et qu'elle ne poursuivrait la vaccination des premières doses d'AstraZeneca que pour les personnes âgées de plus de 45 ans, tandis que celles qui l'ont déjà reçue attendraient les informations de l'ISP.

Daza a en outre signalé qu'au Chili 56 000 doses de CanSino ont déjà été administrées en une seule injection et que les effets indésirables enregistrés jeudi "faisaient partie de ce qui pouvait arriver".

"Tous les vaccins peuvent avoir des effets indésirables et ce que nous avons vu ce matin en fait partie", a manifesté Daza en précisant que les personnes concernées continueraient à être suivies.

peo/jcc/jf/rc