Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le gouvernement rejette les appels à une intervention militaire au Pérou

Lima, 10 juin (Prensa Latina) Le gouvernement péruvien s’est prononcé hier contre des messages d’extrême droite qui, face au triomphe imminent du candidat de gauche Pedro Castillo, appellent à un coup d’État militaire pour l’empêcher d’accéder au pouvoir. 

Le Ministère de la Défense a publié un communiqué dans ce sens 'face à la diffusion sur les réseaux sociaux d’appels à l’intervention des forces armées en matière électorale ou politique'.

Le texte ajoute que le rôle des militaires est la défense nationale et qu’ils 'ne sont pas délibérants et sont subordonnés au pouvoir constitutionnel, de sorte que tout appel à ne pas respecter cette mission est indigne d’une démocratie'.

Il ajoute que ce ministère et les Forces armées 'réitèrent leur attachement à la Constitution, à la démocratie et au principe de neutralité' et réaffirment l’engagement de respecter la volonté citoyenne exprimée dans les urnes le 6 juin.

Il appelle également à respecter les résultats du processus électoral du vote de dimanche dernier disputé entre Castillo, qui s’est déclaré vainqueur avec un avantage minime, et la néolibérale Keiko Fujimori, qui accuse son adversaire d’une fraude présumée, au milieu du scepticisme général.

Sur Twitter circule un appel à un sit-in devant le siège du Commandement Conjoint des Forces Armées, qui sont appelées 'à mettre de l’ordre'.

peo/msm/Mrs