Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un festival culturel défend la création artistique sans frontières à Cuba

La Havane, 1er juillet (Prensa Latina) Le Festival culturel des Cubains résidant à l’étranger estompe les frontières et devient un espace de convergence pour des dizaines d’artistes de l’île résidant dans plus de 15 pays, ont annoncé hier ses organisateurs. 

Le rendez-vous convenu du 7 au 9 juillet est né de la collaboration entre les ministères de la Culture et des Affaires étrangères (Minrex) de la plus grande des Antilles, tout en défendant la trajectoire de figures reconnues de la musique, de la littérature, des arts visuels et des représentations scéniques. 

Ont accepté l’invitation lancée par les institutions organisatrices, 82 créateurs, parmi lesquels figurent Douglas Vistel, Ilmar López-Nusa, Alexis Elmura, Virginia Guantanamera, Machito Herrera, Pepe Hevia, Ismael de la Torre, Ramidair González, Roi Cabrera et Ramoncito Valle.

Organisé de manière virtuelle en raison de l’impact de la Covid-19, l’espace servira de prétexte pour concevoir de nouveaux itinéraires d’échange et de collaboration artistique, tout en ouvrant la possibilité d’éditions ultérieures, y compris avant la fin de l’année, selon le vice-ministre de la Culture Fernando León Jacomino.

À cet égard, il a souligné, lors d’une conférence de presse, que le rendez-vous établit un pont pour relier la communauté cubaine résidant dans d’autres pays avec le développement de la nation caribéenne et promouvoir une relation organique à partir de l’art.

Léon Jacomino a souligné l’importance d’un tel événement, juste à 60 ans du discours prononcé par le leader historique de la Révolution, Fidel Castro, connu sous le nom de Palabras a los Intelectuales (Mots aux intélectuels), qui a marqué les lignes directrices de la politique culturelle dans l’île.

Au cours de la journée, a été soulignée la présentation du concours international Cuba va conmigo (Cuba va avec moi), qui vise à promouvoir la création musicale, la danse, les arts plastiques et la littérature, chez les enfants et les adolescents de Cubains vivant sous d’autres latitudes.

peo/mem/lbl