Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les députés approuvent le projet d’égalité salariale au Chili

Santiago du Chili, 1er juillet (Prensa Latina) La Chambre des députés du Chili a approuvé hier à l’unanimité un projet de loi établissant l’égalité salariale entre hommes et femmes.

Cette initiative, présentée il y a cinq ans par la législatrice communiste Karol Cariola, sera maintenant soumise au Sénat, qui devrait l’entériner, ce qui constituerait un énorme progrès dans la lutte contre les profondes inégalités de genre qui pèsent sur la société chilienne.

La législation vise à réglementer le principe de l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes pour le même travail, reprenant ainsi les recommandations de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Le texte, en plus d’établir l’équité salariale, demande aux employeurs de fixer des échelles de rémunération sur la base de l’analyse des emplois et de leurs descriptions, comme établi par la Direction du travail.

Il considère ensuite comme une discrimination salariale les différences de salaire entre hommes et femmes qui ne sont pas dûment justifiées selon cette méthode.

Il prévoit également que les entreprises évaluent chaque année les emplois et élaborent sur cette base un plan d’égalité de rémunération qui sera inclus dans la négociation collective avec les syndicats.

Après le vote, Cariola a déclaré à la presse qu’il est absurde que le Chili maintienne un écart salarial qui fait que les femmes perçoivent un salaire inférieur de près de 30 % à celui des hommes.

Cela est incompatible avec tant d’années de luttes et de recherche de la pleine égalité, alors que la convention qui va rédiger la nouvelle Constitution est parvenue à la parité et que des mesures sont prises pour favoriser l’égalité des chances pour tous, a-t-elle précisé.

Elle a ajouté que l’adoption de ce projet représente 'un pas en avant pour les femmes, mais aussi pour la démocratie dans notre pays en matière de travail', et a appelé le Sénat à traiter dans les meilleurs délais cette législation et le Gouvernement à la soutenir.

peo/oda/rc