Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les espoirs féminins de l’Inde pour les Jeux Olympiques

New Delhi, 1er juillet (Prensa Latina) Parmi les espoirs de l’Inde pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 se distinguent aujourd’hui ses femmes, dirigées par des figures comme Vinesh Phogat en lutte, Deepika Kumari en tir à l’arc et Manu Bhaker en tir. 

Les chances de médailles olympiques du pays sud-asiatique, avec 52 femmes qualifiées à ce jour, sont également incarnées par la joueuse de badminton Pusarla Venkata Sindhu, vice-championne à Rio 2016, la boxeuse Mary Kom, septuple championne du monde, la lutteuse Sakshi Malik et la peseuse Mirabai Chanu, championne du monde à Anaheim 2017.

Lors des précédents Jeux de Rio de Janeiro 2016, les femmes ont sauvé le contingent sportif indien, qui n’a obtenu que l’argent de PV Sindhu en badminton et le bronze de Malik en lutte libre.

Les représentations féminines de l’Inde lors des rendez-vous estivaux organisés depuis 2000 ont remporté cinq des 13 médailles remportées par le pays.

Pour les prochains Jeux Olympiques, la délégation indienne réunit 116 athlètes, dont 52 femmes, mais dans les prochains jours ce nombre pourrait augmenter légèrement et dépasser le record de Rio 2016 d’un contingent de 117 athlètes.

Ainsi, à trois semaines du début des Jeux, l’Inde misera beaucoup sur le talent de ses femmes pour tenter d’accroitre son palmarès de 28 médailles, dont 9 d’or, 7 d’argent et 12 de bronze, obtenues depuis les J.O. de Paris 1900.

peo/ymr/abm