Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le gouvernement palestinien dénonce la stratégie israélienne à Jérusalem-Est

Ramallah, 20 juillet (Prensa Latina) Le gouvernement palestinien a accusé aujourd’hui Israël de changer la démographie à Jérusalem-Est, ainsi que son histoire et son identité, et a appelé la communauté internationale à agir pour mettre fin aux crimes commis par ce pays. 

La puissance occupante n’a absolument aucun droit souverain sur la partie orientale de la ville, a déclaré dans une lettre le représentant permanent palestinien auprès de l’ONU, Riyad Mansour.

La missive a été envoyé au secrétaire général de l’ONU, au président du Conseil de Sécurité et au président de l’Assemblée Générale de l’organisation afin d’alerter sur les violations graves et continues commises par Israël.

À cet égard, il met en garde contre le fait que ces actions risquent de déclencher un grave conflit religieux dans la région.

À cet égard, le diplomate a critiqué l’entrée dimanche d’environ 1500 colons, soutenus par la police, sur l’esplanade des mosquées, ce qui est considéré comme une provocation par les Palestiniens et le monde arabe en général.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit exiger de la puissance occupante qu’elle respecte le droit international et qu’elle applique ses propres résolutions sur la question afin de mettre un terme à l’impunité d’Israël et d’instaurer la stabilité sur le terrain, a-t-il souligné.

Il a également appelé à la protection des civils et des lieux saints, ainsi qu’aux droits inaliénables du peuple palestinien, y compris la création d’un État ayant pour capitale Jérusalem-Est et le retour des réfugiés.

L’Est de cette métropole a été occupé par l’armée israélienne pendant la guerre de 1967. En 1980, Israël a déclaré la ville entière capitale éternelle et indivisible, position rejetée par la plupart des nations du monde.

peo/Jha/rob