Agence de Presse de l'Amérique Latine

Demande de sanctions pour les télévisions ukrainiennes qui diffusent en russe

Kiev, 22 juillet (Prensa Latina) Le commissaire à la protection de la langue étatique en Ukraine, Taras Kremen, a demandé des sanctions contre six télévisions de ce pays pour avoir diffusé des films en russe, a informé hier la presse locale. 

'Selon les résultats du suivi, des violations de la loi sur la langue étatique ont été révélées : les films et les séries ont été montrés en russe par les chaînes de télévision Inter, Ukraine, ICTV, Mega, NTN, K1', a publié Kremen sur sa page Facebook.

Il a indiqué que, pour cette raison, il avait adressé une lettre au Conseil national ukrainien de la télévision et de la radiodiffusion demandant l’application de sanctions légales à leur encontre.

Le fonctionnaire ukrainien a exhorté les autres chaînes à respecter les règles de la loi sur la diffusion obligatoire des films et des séries dans la langue étatique.

Le Parlement de ce pays a adopté la loi sur la langue ukrainienne le 25 avril 2019, et le 15 mai suivant le document était signé par le président de l’époque, Petro Porochenko, a rappelé l’agence de presse TASS.

Cette année-là, la Commission de Venise, organe consultatif sur le droit constitutionnel du Conseil de l’Europe, a recommandé aux autorités ukrainiennes de réviser cette loi sur la langue.

Ses experts ont estimé que Kiev devrait adopter une loi sur les minorités nationales, car sinon sa législation sur la langue est discriminatoire. Ils lui ont également proposé d’envisager de lever le mécanisme des sanctions pour violation des règles.

En vertu de la loi, toutes les activités culturelles dans ce pays doivent se dérouler uniquement dans la langue de l’État et les chaînes de télévision sont tenues de diffuser 90 % de leurs programmes en ukrainien.

La nouvelle législation a été appliquée à partir de cette année dans le secteur des services, et depuis le 16 juillet sont entrées en vigueur les règles relatives à l’ « ukrainisation » de l’industrie cinématographique, l’organisation obligatoire de manifestations dans la langue nationale et la mise en place d’examens pour établir le niveau de sa maîtrise.

peo/ga/mml