Articles

Le gouvernement yéménite dénonce une crise humanitaire due au siège par ses rivaux

La Havane, 13 octobre (Prensa Latina) L'ambassade de la République du Yémen a fait circuler aujourd'hui un texte dans lequel elle dénonce la crise humanitaire dans le district d'Al Abdiyah, province de Marib, en raison du siège de la milice Huthi.

Le texte a circulé parallèlement à des informations selon lesquelles plus d'une centaine de membres de cette milice armée ont été tués au cours des dernières 24 heures à Marib (centre) dans des attaques de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite pour rétablir le gouvernement du président Abdrabu Mansur Hadi.

Selon le rapport du siège diplomatique, les 35 000 habitants du district d'Al Abdiyah sont en danger de mort en raison de l'ingestion d'eau contaminée, du manque de nourriture et de médicaments car les assiégeants empêchent l'établissement d'un couloir pour acheminer l'aide humanitaire.

Il enregistre également la mort de trois malades qui n'ont pu être soignés dans les hôpitaux à cause du siège et prévient que la malnutrition générale se propage à toute la population de la région.

L'équipe d'enquête ajoute que 135 civils, dont 17 enfants et 31 femmes, ont été tués par des roquettes tirées par les assiégeants ayant  planté 4 298 mines antipersonnel qui ont tué 262 non-belligérants.

La crise dans le petit district yéménite s'ajoute à la situation couvant dans le pays arabe que les médias internationaux spécialisés considèrent comme traversant la pire crise humanitaire du moment.

jcc/mgt/msl