Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’Argentine rejette les propos d'un ministre britannique sur les Malouines

Buenos Aires, 11 janvier (Prensa Latina) Le Gouvernement argentin a aujourd’hui catégoriquement rejeté les récentes déclarations du secrétaire à la Défense du Royaume-Uni, Ben Wallace, au journal Daily Telegraph, dans lesquelles il exprime des menaces belligérantes et utilise des références dénigrantes envers ce pays sud-américain.

Dans une note, le Ministère des Affaires étrangères de cette nation australe a indiqué que les gouvernements démocratiques argentins ont consolidé leur revendication de souveraineté sur la question des Malouines, territoire usurpé par le Royaume-Uni, dans le cadre du droit international et par la voie pacifique et diplomatique.

Les références du secrétaire d’État Wallace sont inappropriées et inacceptables, a précisé la note dans laquelle l’Argentine réitère à sa contrepartie le respect de nombreuses résolutions des Nations Unies appelant à un règlement négocié du conflit de souveraineté sur les Malouines, Géorgies du Sud, Sandwich du Sud et les espaces maritimes correspondants.

De même, ce pays sud-américain a exhorté le Royaume-Uni à respecter les normes internationales qui font de l’Atlantique Sud une zone de paix et exempte d’armes nucléaires et à démilitariser les îles Malvinas.

Le gouvernement d’Alberto Fernández a rappelé que cette année marque le quarantième anniversaire de la résolution 37/9 de l’Assemblée générale des Nations Unies, adoptée le 4 novembre 1982, quelques mois après la fin du conflit de l’Atlantique Sud, qui n’a pas modifié la nature du conflit de souveraineté.

Dans cette résolution, l’Organisation des Nations Unies demande à nouveau à l’Argentine et au Royaume-Uni de reprendre les négociations afin de trouver au plus vite une solution pacifique au conflit de souveraineté et prie le secrétaire général, sur la base de la résolution, d’entreprendre une mission de bons offices pour aider les parties.

peo/mem/may