Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un probable escalade du conflit en Ukraine tire la sonnette d’alerte

Washington, 12 janvier (Prensa Latina) Attendez-vous à une escalade du conflit dans le Donbass et en Ukraine prochainement, a averti aujourd'hui Russell Bentley, un correspondant étranger basé dans la région.

Dans une analyse détaillée parue sur le site du magazine CovertAction, M. Russell, un journaliste étasunien basé à cinq kilomètres de la ligne de front de la guerre en cours dans le Donbass, affirme que «  les États-Unis et l'Ukraine s’apprêtent  silencieusement  à une guerre absolue  dans l’intention de  faire croire que la Russie est l'agresseur.

Les pourparlers diplomatiques menés à Genève entre les États-Unis et la Russie n'ont pas permis d'apaiser les tensions, car Washington a refusé d'accéder à la demande de Moscou souhaitant que l'Ukraine ne devienne "jamais, jamais, jamais" membre de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). 

La secrétaire d'État adjointe Wendy Sherman a déclaré que son pays "ne permettra à personne de remettre en cause la politique de la porte ouverte de l'OTAN".

Le témoin sur le terrain a souligné que depuis le coup d'État de Maïdan de février 2014 qui a chassé le président constitutionnel Viktor Ianoukovitch, les États-Unis ont fourni deux milliards et demi de dollars d'aide militaire aux Ukrainiens, dont 450 millions pour la seule année 2021. Depuis 2014, l'Union européenne a versé 17 milliards d'euros de plus aux fonds de Kiev.

Cette aide comprenait 100 lance-roquettes Javelin et au moins 500 roquettes, ainsi qu'une formation à leur utilisation.

D'autres pays de l'OTAN, dont le Canada, le Royaume-Uni, la Pologne et la Turquie, fournissent des armes, de la formation et des renseignements. La Turquie a fourni des drones d'attaque Bayraktir et des entraîneurs. Les Javelins et les drones ont été utilisés lors de combats contre les forces de défense de la République du Donbass, ajoute le journaliste.

En parallèle, l'OTAN a déjà 13 000 soldats, 200 chars, 400 véhicules blindés de transport de troupes et trois douzaines d'avions et d'hélicoptères stationnés en Europe de l'Est et  10 000 "formateurs" de l'OTAN en Ukraine.

Début décembre, le port grec d'Alexandroupolis a reçu la plus importante cargaison d'équipements militaires nord- américains de son histoire, notamment des hélicoptères, des drones, des chars, des VFI et des pièces d'artillerie destinés à l'exercice annuel Atlantic Resolve de l'OTAN.

Contrairement aux tentatives des faucons de Washington de rendre Moscou responsable de la crise, les États-Unis et l'Ukraine poursuivent les préparatifs de l'assaut contre les républiques du Donbass.

Dans ses évaluations pour CovertAction, Russell a abordé la question de l'utilisation d'agents chimiques pour toucher la population de Donetsk.

Il a noté que le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, a indiqué le 21 décembre que 120 mercenaires étasuniens avaient reçu des livraisons d'armes chimiques dans les villes d'Avdeevka et de Krasny Liman occupées par l'Ukraine, afin de les utiliser dans une éventuelle attaque sous faux drapeau dont la Russie pourrait être tenue responsable. 

jcc/mem/lb