Agence de Presse de l'Amérique Latine

Pékin renforcera la sécurité aérienne pendant les Jeux olympiques d'hiver

Pékin, 12 janvier (Prensa Latina) Pékin, la capitale de la Chine, appliquera des restrictions sur l'utilisation d'engins volants pendant la célébration des 24e Jeux olympiques et paralympiques d'hiver, afin de renforcer la sécurité de l'espace aérien.

Selon les rapports, entre le 28 janvier et le 13 mars, la police mettra en œuvre l'interdiction des drones, ballons, deltaplanes et autres appareils utilisés individuellement ou par des organisations à des fins publicitaires ou récréatives.

La mesure prévoit des sanctions sévères en cas de violations, car celles-ci seront considérées comme des infractions pénales et feront l'objet d'une enquête conformément à la loi.

Pékin adopte toujours des protocoles similaires lorsqu'elle accueille des événements majeurs.

Les Jeux d'hiver sont dans trois semaines et feront de Pékin la seule ville au monde à accueillir les deux types de Jeux.

Outre la sécurité publique, la capitale chinoise a appelé ses habitants à éviter les lieux bondés et les voyages pendant les prochaines vacances du Nouvel An lunaire par précaution contre les épidémies de Covid-19 dans plusieurs provinces et dans la municipalité voisine de Tianjin.

Toutefois, le comité d'organisation de l'événement a démenti les informations selon lesquelles Pékin aurait été confiné pendant les compétitions. Il suit de près l'évolution de la maladie dans le pays et adaptera les mesures sanitaires si une propagation à grande échelle de la maladie se produit.

Ses directeurs ont assuré que la bulle adoptée depuis le 4 du mois dernier dans les installations sportives fonctionnait sans problème, que la situation était sous contrôle et qu'aucun athlète espagnol n'avait pas quitté ce mécanisme ou n'avait pas traversé les quartiers centraux de la ville, comme annoncé le week-end précédent.

jcc/msm/ymr