Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les vaccins cubains anti-Covid-19 (Soberana et Abdala) proposés au reste du monde

La Havane, 13 janvier (Prensa Latina) En signe de solidarité, Cuba a mis ses propres vaccins anti-Covid-19 au service de la demande des autres pays. Les  immunogènes sont à présent disponibles dans sept pays dans le but de protéger leurs populations de la maladie.

Soberana 02 et Soberana Plus, conçus par l’Institut Finlay des vaccins  (IFV), sont appliqués au Venezuela, Nicaragua et l’Iran.  La Syrie a notamment reçu l’Abdala sous la forme d'un don de 240 000 doses.

L'ambassadeur du pays arabe, Idris Mayya, a souligné le 7 janvier que cette contribution solidaire avait eu lieu malgré les difficultés exacerbées par le blocus étasunien depuis plus de six décennies.

Les représentants de l'IFV et de l'Iran ont convenu en juillet dernier de produire Soberana 02 en collaboration avec l'Institut Pasteur de ce pays . En octobre, ils ont révélé que l'essai clinique de phase III sur l'efficacité contre la souche Delta du nouveau coronavirus était de 76,8 % avec deux doses et de 91,7 % avec trois doses.

Le 6 janvier, Cuba a envoyé une cargaison de doses du vaccin anti-Covid-19, Soberana Plus, au Nicaragua afin de compléter le calendrier de vaccination du pays pour les groupes d'âge pédiatrique, un médicament également appliqué aux personnes en convalescence de la maladie.

Le gouvernement nicaraguayen a depuis annoncé que l'accord entre les deux pays comprend sept millions de doses des immunogènes de l'île des Caraïbes, Soberana 02 et Soberana Plus, ainsi que de l'Abdala, ce dernier étant autorisé par les organismes de réglementation du Mexique, du Vietnam et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

En décembre, la Commission fédérale pour la prévention des risques sanitaires (Cofepris) du ministère mexicain de la santé a approuvé l'utilisation d'Abdala après un avis favorable du Comité des nouvelles molécules, ce qui en fait le premier produit biologique d'origine latino-américaine à être évalué par cette institution.

Bien que rien de concret n'ait encore été officialisé, selon les informations officielles, l'approbation de Cofepris est un pas important dans cette direction et place l'immunogène CIGB dans la même gamme que les vaccins Pfizer ou AstraZeneca, selon Desde Abajo MX et la revue britannique The Lancet.

L'administration des vaccins anti-Covid-19 de Cuba dans ces pays et l'intérêt exprimé par d'autres montrent la confiance dans ces médicaments en attendant leur requalification par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon des sources officielles, leur sécurité et leur efficacité, démontrées lors d'essais cliniques et de campagnes de vaccination de masse, ont permis de vacciner la population pédiatrique, les femmes enceintes, les femmes en post-partum, les personnes convalescentes de l'infection et d'autres groupes à risque.

jcc/mem/nmr