Articles

Xiomara Castro prête serment en tant que présidente du Honduras

Tegucigalpa, 27 janvier (Prensa Latina) Le président du Congrès national, Luis Redondo, et la juge de paix Karla Romero ont assermenté aujourd'hui dans cette capitale la présidente élue du Honduras, Xiomara Castro, du Parti de la liberté et de la refondation (Libre). 

L'ancien président de la nation centraméricaine Manuel Zelaya (2006-2009) a imposé à Mme. Castro l'écharpe présidentielle comme symbole du retour à la démocratie, arrachée par le coup d'État de 2009 et souillée par 12 ans de régime nationaliste. 

Les candidats à la présidence Salvador Nasralla, du Parti Salvador du Honduras, Doris Gutiérrez, d'Innovation et Unité, et Renato Pineda, de Libre, ont promis "d'être fidèles à la République, de respecter et de faire respecter la Constitution et les lois" pendant la période 2022-2026. 

La cérémonie au stade national de Tegucigalpa a été suivie, entre autres personnalités, par la vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, le ministre des affaires étrangères du Mexique, Marcelo Ebrard, la vice-présidente de l'Argentine, Cristina Fernández, l'ancien président de la Bolivie, Evo Morales, et le roi d'Espagne, Felipe VI. 

Egalement le vice-président de Cuba, Salvador Valdés Mesa ; le président récemment élu du Chili, Gabriel Boric ; les anciens présidents du Brésil, Dilma Rousseff et Luiz Inácio Lula da Silva ; et du Venezuela, le ministre des affaires étrangères Félix Plascencia et le vice-ministre des affaires étrangères Rander Peña. 

Au 27 janvier, les plus de 1,7 million d'électeurs des élections générales du 28 novembre attendent la réalisation des promesses électorales liées à la lutte contre la corruption, le trafic de drogue, la pauvreté, le chômage et la criminalité.

jcc/mem/dgh