Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Hongrie vilipende l'absence de solution après le blocus de l'UE sur le pétrole russe

Budapest, 11 mai (Prensa Latina) Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a communiqué aujourd'hui que l'Union européenne (UE) manquait d'options pour surmonter les conséquences d'un éventuel embargo sur le pétrole russe.

Bruxelles n'a aucune proposition sur la manière de faire face à un impact, similaire à une attaque à la bombe atomique, sur l'économie hongroise en cas d'un éventuel blocus du pétrole russe", a dit M. Szijjarto dans une vidéo parue sur le site de réseau social Facebook.

Ses remarques font suite à une rencontre cette semaine entre le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, ainsi qu'à une conversation téléphonique entre le chef du gouvernement et Emmanuel Macron, le président français qui dirige désormais l'UE.

Bruxelles et le mécanisme régional n'ont évidemment  aucune proposition sur la question, a renchérit Szijarto en ajoutant que son pays insisterait pour que les approvisionnements par oléoducs russes soient exclus de l'embargo.

La semaine dernière, le Comité des représentants permanents de l'UE n'a pas réussi à se mettre d'accord à l'unanimité sur un sixième train de sanctions économiques à l'encontre du pays slave suite à l'opération militaire du Kremlin en Ukraine.

La République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie se sont prononcées contre un embargo total sur le pétrole russe et les deux premières ont demandé une période de transition de trois ans.

jcc/mem/ehl