Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Festival du Cinéma français à Cuba propose une vaste palette des projections

La Havane, 15 juin (Prensa Latina) Le Festival du Cinéma français à Cuba débute mercredi avec diverses propositions de films, dont En Guerre, Amanda, Envole-moi, La vie scolaire et Un amour impossible, nominés ou primés dans des compétitions internationales.

En 2018, scénarisé et réalisé par Stéphane Brizé, le film « En Guerre » était dans la section officielle des longs métrages en lice au Festival de Cannes et raconte comment les ouvriers de l'usine Perrin, connue dans l'industrie automobile, tentent de récupérer leur emploi.

Le film Amanda, réalisé par Mikhaël Hers, accumule parmi ses distinctions/a été nommé aux Prix César du meilleur acteur et de la meilleure musique originale ; candidat aux Prix Lumière du meilleur film et du meilleur acteur et à d'autres prix dans des compétitions de Venise et de Tokyo.

« Envole-moi » , une coproduction entre Paris et Rome réalisée par Christophe Barratier avec Victor Belmondo et Gérard Lanvin en qualité de premiers rôles, raconte l’histoire du fêtard Thomas et la transformation de sa vie après avoir pris soin de Marcus, un gamin de 12 ans.

Les réalisateurs Mehdi Idir et Grand Corps Malade du film « La vie scolaire » ont reçu le prix Cinéphiles du futur au Festival du cinéma européen de Séville pour cette production audiovisuelle sur la jeune Samia, la trentenaire qui va administrer une école à la réputation redoutable au cœur d’une banlieue parisienne.

La première journée de l’évènement comprend également l'exposition/la projection d’ « Un amour impossible », de Catherine Corsini, centrée sur Rachel, une modeste employée de bureau de la petite ville de Châteauroux ; Philippe, un jeune homme issu d'une famille bourgeoise, et Chantal, leur fille.

Le festival se déroulera du 15 au 30 juin. Il est organisé par l'Institut cubain de l'art et de l'industrie cinématographiques (Icaic, en espagnol) ; Christophe Barratier et Nouredine Essadi, fondateurs et organisateurs du festival et représentants de l'association Cinemanía et des organisations françaises.

jcc/livp/ode/dgh