Articles

La Russie dément les accusations des Etats-Unis de miner le territoire ukrainien

Moscou, 10 août (Prensa Latina) L'ambassadeur russe aux États-Unis, Anatoly Antonov, a démenti mercredi les accusations du Département d'État selon lesquelles l'armée russe aurait miné le territoire ukrainien.

"Washington nous reproche sans fondement de porter atteinte à l'Ukraine. Dans leur ferveur russophobe, les Nord-américains se sont surpassés en comparant les actions des forces armées russes avec les tactiques du groupe terroriste État islamique en Syrie", a déclaré le diplomate sur Telegram.

Antonov a rappelé que Moscou a été accusé, entre autres, de bloquer l'accès aux terres agricoles, "une insinuation que nous rejetons fermement", a souligné l'ambassadeur.

À cet égard, il a fait remarquer que la communauté internationale devait constater les crimes des autorités ukrainiennes :

"Il est grand temps de montrer honnêtement au monde les crimes du régime de Kiev, en lui demandant de rendre compte des atrocités commises, en premier lieu contre sa propre population".

Le diplomate a rappelé que lors des négociations sur les exportations de céréales le monde était convaincu que les Ukrainiens avaient miné les eaux côtières de la mer Noire pour empêcher les navires transportant des denrées alimentaires de partir.

Antonov a dit par ailleurs que cette pratique impliquait également de nombreuses installations sociales et d'infrastructure, où les forces armées ukrainiennes installent des engins explosifs dans les écoles et les jardins d'enfants, remplissant littéralement de mines les forêts et les champs dans diverses directions.

"Des comportements pareils sont éloquents quant à l'attitude du régime du président ukrainien Vladimir Zelensky envers la population de ces terres que Kiev aimerait considérer comme siennes".

Le chef de la légation diplomatique à Washington a affirmé que ces évidences faisaient preuve du fait que la situation réelle était justement l'inverse de ce que le département d'État nord-américain a décrit. "Cependant, cela n'arrête pas les organisateurs de la campagne de désinformation contre la Russie", a-t-il répliqué.

Bref, les autorités de Washington ont eu l'intention d'allouer 89 millions de dollars à Kiev pour la formation de sapeurs chargés de nettoyer le territoire et de neutraliser les engins explosifs improvisés et les munitions non explosées.

jcc/mgt/odf