Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Danemark annonce son intention de quitter la FIFA

Doha, 23 novembre (Prensa Latina) La nouvelle se répand comme une traînée de poudre au Qatar aujourd'hui : le Danemark envisage de demander à l'UEFA de se retirer complètement de la FIFA et espère le soutien des autres pays concernés par la campagne "One Love".

 Dans des déclarations conjointes, le président de l'Union danoise de football (DBU) et son directeur général, Jakub Jensen et Jesper Moller, respectivement, ont lâché la bombe quelques heures seulement après le match nul 0-0 de l'équipe senior contre la Tunisie lors de la 22e Coupe du monde.

"Ce n'est pas une décision qui a été prise maintenant. C'est clair pour nous depuis longtemps. Nous en discutons dans la région nordique depuis le mois d'août", a affirmé Moller au milieu d'une mer d'opinions sur le sujet.

D'après ce que l'on sait, six équipes européennes (Pays-Bas, Angleterre, Allemagne, Danemark, Suisse et Pays de Galles) avaient prévu de porter un brassard arc-en-ciel qui, en plus des couleurs du drapeau LGBT+, comporte un cœur au centre en soutien à la diversité sexuelle.

Cependant, la FIFA a désamorcé la tentative de geste collectif en faveur de l'inclusion à Qatar 2022, en annonçant l'imposition de sanctions sportives aux équipes dont les capitaines avaient l'intention de porter le brassard.

"Nous l'avons repensé maintenant. J'imagine qu'il peut y avoir des défis si le Danemark fait cavalier seul. Nous devons réfléchir à la question de savoir comment restaurer la confiance dans la FIFA. Nous devons évaluer ce qui s'est passé et ensuite nous devons créer une stratégie, également avec nos collègues nordiques", a ajouté Moller avec le soutien de Jensen.

Dans ce contexte, il a déclaré que son instance ne soutiendrait pas formellement le président actuel Gianni Infantino dans sa candidature à la réélection, bien que l'Italo-Suisse soit le seul candidat à ce jour.

"Il y a des élections présidentielles et 211 pays dans la FIFA. Je comprends que le président actuel a des déclarations de soutien de 207 pays. Le Danemark n'est pas sur cette liste et nous ne le serons pas", a-t-il déclaré.

Au milieu de cette période de réflexion, le Danemark retrouvera l'arène de la compétition contre la France, championne en titre, le samedi 26 novembre au 974 Stadium, dans le cadre d'un match du groupe D qui comprend également le choc Tunisie-Australie.

jcc/mem/jdg