samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président du Kurdistan irakien abandonne son poste

Erbil, Irak, 1er novembre (Prensa Latina) Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a aujourd´hui renoncé à son poste et a laissé son cousin, Nechirvan Barzanii, en charge des négociations avec le gouvernement central de Bagdad.

Nechirvan sera également le représentant de la région pour dialoguer avec les diplomates de pays voisins et les partis politique de l´opposition kurde.

Les analystes estiment qu´en tant que premier ministre, le cousin de l´ex-président empruntera une voie différent à celle de son oncle, lequel a organisé un référendum séparatiste qui a provoqué de fortes tensions avec Bagdad, l´Iran, la Turquie et la Syrie, parmi ceux qui ont rejeté cette consultation.

Guérillero vétéran de 71 ans, Massoud a conduit la région autonome kurde depuis 2005, période lors de laquelle la zone a prospéré, au contraire du reste de l´Irak frappé par une guerre civile.

Agé de 51 ans, Nechirvan est vu sur la scène politique kurde comme une personne moins polarisée, avec des relations plus étroites face à l´opposition et le président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Dimanche dernier, le parlement régional kurde a voté pour répartir les pouvoirs législatifs, judiciaire et exécutif jusqu´aux prochaines élections qui étaient en principe fixées pour aujourd´hui mais ont été reportées à dans huit mois.

Avant le polémique scrutin séparatiste, le fils de Barzani, Masrour, se voyait comme son probable successeur, mais son soutien à la séparation d´avec l´Irak a envenimé et dégradé ses relations avec Bagdad, puis des nations voisines s´y sont également opposées.

peo/arc/clau

EN CONTINU
notes connexes