lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une Caravane d’émigrants honduriens traverse le Guatemala pour se rendre aux États-Unis

Guatemala, 17 octobre (Prensa Latina) En dépit des avertissements du Gouvernement des États-Unis, une caravane d’émigrants honduriens poursuit aujourd’hui son voyage à travers le Guatemala où ils reçoivent l’appui de la population et des organisations humanitaires.

Quelques deux milles personnes forment ce cortège, parti à pied samedi dernier de San Pedro Sula, ville située au nord du Honduras. Ils ont l’intention de se rendre aux États-Unis afin de trouver de meilleures conditions de vie, déclare la presse.

Parmi les marcheurs, se trouvent des enfants, des femmes enceintes, des personnes âgées et d’autres ayant des handicaps physiques, ce qui rend la progression difficile.

Lundi dernier, malgré l’opposition des forces de police, ces honduriens ont traversé en masse la frontière entre le Honduras et le Guatemala. Ils n’ont rempli aucune formalité migratoire et n’ont donc pas été enregistrés.

Leur première étape de repos a été la municipalité d’Esquipulas, proche de la frontière hondurienne. Ils y ont passé la nuit avant de reprendre leur chemin vers Chimquimula, chef-lieu du département du même nom. Dans la nuit de mardi, le groupe est arrivé à Guatemala pour dormir dans la Maison du Migrant, qui se trouve dans la zone 1 de la capitale.

Les guatémaltèques ont montré leur solidarité tout le long du voyage, fournissant eau, nourriture, vêtements, friandise et langes pour les enfants et les nourrissons…

Le Gouvernement guatémaltèque a donné des instructions à l’Institut Guatémaltèque de la Migration (IGM) pour que, avec les autres autorités chargées de l’émigration, il aide ces marcheurs qui traversent le territoire national sous la pluie.

Le Ministère des Affaires Étrangères a fait savoir par un communiqué que l’IGM  » fera toutes les démarches nécessaires pour identifier et fournir des documents officiels à toutes ces personnes qui sont rentrées de manière illégale sur le territoire du Guatemala ».

Il a également déclaré que le Ministère et l’IGM se font une priorité de protéger ces migrants, les enfants en particulier, en veillant toujours à l’intérêt des mineurs comme le stipulent les normes internationales en vigueur en la matière.

Le président des États-Unis, Donald Trump, a fait part la veille de son dégoût pour cette mobilisation irrégulière et a menacé de priver le Guatemala, le Honduras et Le Salvador de toute assistance financière si les marcheurs de cette caravane parvenaient au Mexique et tentaient de traverser aux États-Unis.

Cette marche irrégulière d’honduriens a lieu à moins d’une semaine de la Conférence sur la Prospérité et la Sécurité de l’Amérique Centrale qui se tiendra à Washington, où les trois pays menacés par Trump demanderont une aide financière accrue pour les aider à résoudre les problèmes de la région et, en particulier, celui de l’émigration.

peo/agp/mmc

EN CONTINU
notes connexes