lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Evo Morales se réunit avec Pepe Mujica à Montevideo

La Paz, 19 décembre (Prensa Latina) Le président bolivien, Evo Morales, a débuté hier son agenda officiel en Uruguay par un déjeuner avec l´ex-mandataire Jose Mujica dans un hotel du centre de Montevideo.

Lors de la rencontre qui a débuté à sept heures du matin, Morales a été accompagné par le chancelier bolivien, Diego Pary, ainsi que par le vice-ministre du Commerce Extérieur, Benjamin Blanco.

Durant cet entretien fraternel, les deux hommes d´État ont notamment abordé la conjoncture actuelle que traverse la région.

Mujica a gouverné l´Uruguay entre 2010 et 2015, mais malgré le fait qu´il n´assume actuellement plus de poste politique, il continue d´être un leader très respecté, tout autant en son pays qu´au niveau international, et ce entre autre pour sa modestie et son intégrité, son courage et sa droiture.

Dans le cadre de son programme de travail pour le prochain Sommet des Chefs d´État du Marché Commun du Sud (Mercosur), qui se tiendra dans cette capitale uruguayenne, Morales a ensuite assisté à une réunion en compagnie du maire de cette ville, Daniel Carlos Martinez.

Même si la Bolivie n´est pas membre à part entière du Mercosur, elle aura une intervention spéciale lors du sommet à venir.

Dans le même temps, des organisations sociales manifestent en Bolivie leur soutien à la nouvelle candidature d´Evo Morales pour les élections générales de 2019.

Notamment le secrétaire exécutif de la Confédération Syndicale Unique de Travailleurs Paysans de Bolivie, Jacinto Herrera, qui a souligné que « lors des 13 dernières années, Morales a réussi à offrir au peuple son propre gouvernement. Il nous a soutenu pour résister aux attaques des néolibéraux, et a permis l´ouverture quotidienne de nouvelles infrastructures ». Cela étant également le résultat de la stabilité et de la croissance économique de la nation sud-américaine.

« Nous avons récupéré notre dignité et la souveraineté de notre pays », a signalé le dirigeant syndical, tout en exhortant le peuple à garantir le triomphe du binome Evo Morales-Alvaro Garcia Linera lors du scrutin de l´année prochaine.

Morales et Garcia Linares sont les candidats du Mouvement Vers le Socialisme-Instrument Politique pour la Souveraineté des Peuples (MAS-IPSP) à la présidence et vice-présidence de la Bolivie.

Des organisations et mouvements sociaux de tout le pays qui soutiennent le MAS-IPSP ont rappelé hier la première victoire électorale d´Evo Morales, le 18 décembre 2005, après avoir obtenu 54 pour cent des suffrages; date considérée comme le début du Processus de Changement dans le pays.

peo/mv/lp/agp/rbp

EN CONTINU
notes connexes