mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le ministre des Affaires Étrangères vénézuélien dénonce l’alliance entre le Groupe de Lima et les États-Unis

Caracas, 7 janvier (Prensa Latina) Le ministre des Affaires Étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a dénoncé la collusion entre le gouvernement des États-Unis et les gouvernements appartenant au groupe se faisant appeler Groupe de Lima, lesquels sont totalement inféodés aux intérêts du président  Donald Trump.

La dénonciation du diplomate a été motivée par une communication téléphonique du secrétaire d’État, Mike Pompeo,  annonçant sa volonté de participer à la réunion des ministres des affaires étrangères de ce groupe. Chose qui s´est effectivement réalisé vendredi dernier, puisque Pompeo a participé à cette réunion par vidéoconférence.

Cette annonce confirme ce que dénoncent les autorités vénézuéliennes depuis la création de cette alliance dont le but est de s’opposer au Venezuela bien qu’elle n’inclut pas, en principe, les États-Unis. En fait, les pays membres de ce groupe se réunissent pour recevoir les instructions de Donald Trump par la bouche de son secrétaire d’État, a souligné Arreaza dans un communiqué publié sur son compte Twitter.

L’ordre du jour de cette rencontre qui s´est tenue dans la capitale péruvienne a été l’évaluation de la situation au Venezuela.

Cette organisation régionale attaque Caracas régulièrement avec le soutien des États-Unis et de la ministre des Affaires Étrangères du Canada, ChrystiaFreeland.  Elle est formée de l’Argentine, du Brésil, du Canada, du Chili, de la Colombie, du Costa Rica, du Guatemala, du Honduras, du Mexique, de Panama, du Paraguay et du Pérou, de la Guyanne et de Sainte-Lucie.

peo/mv/ ebr

EN CONTINU
notes connexes