mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président palestinien appelle à respecter les lois internationales

Le Caire, 26 février (Prensa Latina) Le président Mahmoud Abbas a averti hier depuis l´Égypte que tout plan concernant la situation de la Palestine qui s´éloigne de la légalité, la légitimité et des résolutions internationales échouera.

Durant son intervention lors du Premier Sommet Arabe-Union Européenne, qui se tient dans la station balnéaire égyptienne de Sharm al-Sheikh, Abbas a déclaré qu´aucun accord n´aura de succès s´il ne conclue pas par la création d´un État Palestinien indépendant et souverain, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Le chef d´État a souligné que les tentatives de l´administration étasunienne et du gouvernement israélien de normaliser les relations avec les pays arabes et islamiques n´apporteront ni paix ni sécurité à Israël.

Il a d´autre part signalé que la mise en œuvre de l´incitative de paix arabe, présentée en 2002, est l´unique manière d´obtenir la paix.

Abbas a appelé l´Union Européenne (UE) à prendre toutes les mesures pratiques pour obtenir la paix, en commençant par s´opposer et faire face aux projets de colonisations israéliens sur des terres occupées.

Il a également fait référence à la nécessité que le bloc régional consolide la vision d´une solution de deux États par des avancées politiques et légales irréversibles, dont la reconnaissance de l´État de la Palestine par les pays membres de l´UE.

Le mandataire a également demandé la tenue d´une conférence de paix internationale, ainsi que la formation d´un organisme multilatéral chargé des négociations qui devraient mettre fin à l´occupation la plus longue de l´histoire moderne.

Abbas a exhorté les membres de l´UE d´activer l´Article 2 de l´Accord d´Association Europe-Israël de 1995, et à arbitrer la question de la déduction de la part de Tel-Aviv des revenus fiscaux palestiniens, tout comme les questions liées aux violations des droits de l´Homme.

Puis il a demandé aux pays arabes et européens de constituer un réseau de sécurité financière pour le budget palestinien, dans le but de permettre aux citoyens de faire face aux actions israéliennes.

Le président palestinien a fait part de son souhait que l´UE aide à organiser et accompagne les élections parlementaires qui se préparent en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et dans la Bande de Gaza totalement bloquée.

Le mandataire a ensuite signalé que l´administration étasunienne actuelle, dont Donald Trump est à la tête, encourage Israël à agir comme un État au-dessus des lois.

« Raison pour laquelle les États-Unis ne sont pas qualifiés pour le rôle de médiateur dans le processus de paix, suite à toutes ces actions qui sont à l´encontre du droit palestinien et international », a-t-il déclaré.

Abbas a tenu a insisté sur le fait que le peuple palestinien ne disparaitra pas et restera ferme sur ses terres, construira ses institutions étatiques et continuera sa lutte légitime pour la liberté et l´indépendance.

peo/tgj/nvo

EN CONTINU
notes connexes