samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le chancelier vénézuélien souligne que l´Europe et les États-Unis maintiennent leur ingérence contre le Venezuela

Caracas, 5 mars (Prensa Latina)Le chancelier vénézuélien, Jorge Arreaza, a souligné que le Département Juridique du Bundestag (Parlement allemand) a critiqué l´ingérence du Gouvernement de l´Allemagne dans les affaires internes du Venezuela.

Par le biais du réseau social Twitter, le ministre des Relations Extérieures a précisé que malgré les soutiens d´entités gouvernementales et législatives, plusieurs gouvernements d´Europe continuent sur la voie interventionniste tracée par les États-Unis.

Arreaza a souligné que les actions entreprises à l´encontre du président constitutionnel de son pays, Nicolas Maduro, et la Révolution bolivarienne, devraient être considérées comme un délit d´ingérence illicite et guerrière.

Préalablement, le département allemand cité avait signalé par un rapport datant de février dernier que la reconnaissance de l´autoproclamé président en charge du Venezuela, Juan Guaido, devait être considérée comme une intervention illégale.

Le document, intitulé Concernant la reconnaissance de chefs d´États étrangers, critiquait également les déclarations du mandataire nord-américain, Donald Trump, et de ses conseillers, quant à la possibilité d´agresser militairement le territoire vénézuélien, car cela « porte atteinte à la Charte de l´Organisation des Nations Unies (ONU) ».

« La violence et la menace contre l´intégrité ou l´indépendance politique d´un État sont signalées dans la Charte de l´ONU comme un moyen d´application unilatéral », précise le texte.

peo/jha/odf

EN CONTINU
notes connexes