dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis menacent des banques qui négocient avec le Venezuela

Washington, 7 mars (Prensa Latina) Les États-Unis ont menacé hier d´imposer des sanctions aux banques étrangères qui font des affaires avec le Venezuela, leur dernière attaque destinée à renverser le Gouvernement du président Nicolas Maduro.

Dans un communiqué, le conseiller en Sécurité Nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a annoncé qu´avait été envoyée une notification formelle à ce sujet aux entités bancaires à l´étranger.

Les États-Unis ont été la première nation à reconnaitre le député d´opposition sud-américain, Juan Guaido, qui s´est autoproclamé président en charge de son pays en janvier dernier.

Depuis ce moment Washington a pris de nouvelles mesures pour mettre un point final à la gestion de Maduro, qui s´est pourtant imposé de manière catégorique lors des élections présidentielles de mai 2018.

Les limitations imposées vont de restrictions de visas pour des fonctionnaires vénézuéliens, jusqu´à des sanctions et gèles d´avoirs concernant l´entreprise d´État des Pétroles du Venezuela (Pdvsa, et sa filiale aux États-Unis), l´une des principales sources de devises du pays.

Les États-Unis évaluent de plus la possibilité d´imposer des sanctions secondaires aux compagnies qui négocient avec le Gouvernement de Caracas, comme cela a déjà été le cas pour celles qui achetaient du pétrole à l´Iran.

peo/mgt/rrj

EN CONTINU
notes connexes