mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie dénonce le renforcement de l´embargo des États-Unis contre Cuba

Moscou, 8 mars (Prensa Latina) La Russie a dénoncé le nouveau tour de force des États-Unis concernant l´embargo imposé à Cuba depuis plus d´un demi-siècle, et ce en menaçant d´appliquer le chapitre III de l´extraterritoriale loi
Helms-Burton .

« Washington renforce le blocus sur Cuba en annonçant la possible imposition de demandes contre près de 200 entreprises cubaines dans le cadre de l´entrée en vigueur du chapitre III d´une loi approuvée en 1996 », a commenté la porte-parole de la chancellerie russe, Maria Zajarova.

« Durant plus de 20 ans, les mandataires nord-américains ont maintenu le moratoire concernant la mise en pratique de ce chapitre, mais apparemment, avec l´administration du président étasunien Donald Trump, cela a changé et il est maintenant décidé de nouvelles mesures illégales contre Cuba », a-t-elle signalé.

« Les États-Unis parlent sans-cesse de la crise économique, voir « humanitaire », au Venezuela et de la situation à Cuba. Nous aimerions savoir comment se porterait l´économie de ce pays nord-américain si seulement 10 pour cent des restrictions qu´impose Washington à Cuba et au Venezuela lui étaient appliquées », a questionné Zajarova.

« Certainement que l´économie nord-américaine se serait lamentablement effondrée », a estimé la diplomate russe en allusion aux pertes milliardaires causées par l´embargo nord-américain contre Cuba et à la politique de sanctions contre le Venezuela.

Puis elle a dénoncé le double langage pratiqué par Washington au sujet de Cuba et du Venezuela, « parlant de démocratie et de conditions humanitaires ». Zajarova a ensuite réitéré que l´embargo économique, commercial et financier étasunien contre l´île caribéenne est une relique historique.

« Nous pouvons cependant constater que, malgré plusieurs échecs de sa politique hostile contre le Venezuela, la stratégie étasunienne en Amérique Latine est plus claire : il s´agit de renverser les gouvernements incommodants et renouveler l´application de la tristement célèbre Doctrine Monroe », a-t-elle dénoncé.

peo/tgj/to

EN CONTINU
notes connexes