dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Selon Rafael Correa, les « opposants aux projets progressistes sont les grands médias »

Buenos Aires, 26 mars (Prensa Latina) L´ancien président équatorien, Rafael Correa, a affirmé hier que les grands opposants aux projets progressistes sont les médias de communication.

Lors d´un entretien exclusif par Skype depuis la Belgique, accordé à la chaîne de télévision argentine C5N, l´ex-mandataire a ajouté que si la gauche n´a pas compris cela elle n´a rien compris, et que tant que les grands médias de communication aux mains de la bourgeoisie existent, il sera difficile d´aller de l´avant.

« L´une des raisons du sous-développement de l´Amérique Latine, du fait de ne pas pouvoir marcher avec nos propres pieds, de ne pas pouvoir avoir de projets politiques favorables aux grandes majorités, c´est cette presse aux mains de la bourgeoisie », a estimé celui qui est également économiste et professeur d´université.

Selon Correa, le rôle fondamental est aujourd´hui tenu par les grands médias de communication. « Sans la presse si corrompue et manipulatrice qui a transformé notre état de droit en état d´opinion, sans cette presse, la réalité serait bien différente », a-t-il assuré.

Puis il a considéré que toute politique économique qui accroit la pauvreté sera vouée à l´échec.

peo/jf/mav

EN CONTINU
notes connexes