jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le journalisme est considéré comme une profession dangereuse au Honduras

Tegucigalpa, 4 avril (Prensa latina) Le Commissariat National des Droits de l´Homme au Honduras (Conadeh) considère que l´exercice du journalisme est aujourd´hui un travail à haut risque dans ce pays.

Selon un communiqué de cet organisme étatique, depuis 2001, 77 personnes liées aux médias de communication ont été assassinées, et dont 92 pour cent des cas sont impunis par manque de volonté et d´investigation.

Le document signale que 20 professionnels de ce secteur ont fait l´objet de déplacement forcé, plus d´une centaine ont été victimes de menaces, d´agressions et d´attentats, alors qu´une trentaine ont dû faire face aux tribunaux.

Le titulaire du Conadeh, Roberto Herrera, a affirmé que la sanction pénale des délits contre l´honneur intimide et dissuade les journalistes, ainsi que le reste des citoyens, à exercer leur droit à la liberté d´opinion, raison pour laquelle il recommande sa dépénalisation.

Jeudi dernier, le journaliste David Romero a été capturé par la police nationale dans les bâtiments de Radio Globo, et condamné à 10 ans de prison pour diffamation et injure contre l´ancienne procureur Sonia Galvez.

Romero a assuré que sa détention répond à ses enquêtes dans lesquelles il a récemment dénoncé des supposés actes de corruption du président Juan Orlando Hernandez.

peo/mem/vdf

EN CONTINU
notes connexes