mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Situation critique de villes mexicaines pour le renvoi de migrants par les États-Unis

Mexico, 13 mai (Prensa Latina) Le renvoi de milliers de migrants par les États-Unis complique la situation de plusieurs villes frontalières mexicaines avec ce pays, et l´Institut National des Migrations a admis que le Mexique n´est pas en état et manque de moyens pour faire face à cette conjoncture.

Cette entité a assuré que depuis le mois de janvier dernier quatre mille 217 demandeurs d´asile (aux États-Unis) centre-américains étaient revenus dans trois villes frontalières qui n´ont pas les conditions pour affronter un problème dont on ne sait pas combien de temps il va durer, car les milliers de migrants qui demandent l´asile aux États-Unis doivent attendre une réponse, pour une durée indéterminée, du côté mexicain de la frontière.

Cependant, les chiffres réels, selon des investigations d´institutions et de journalistes, sont de plus de 13 mille personnes dans cette situation dans huit villes mexicaines le long de la frontière, sans compter un nombre bien plus important qui attend pour entrer aux États-Unis, retenus ici en raison des mécanismes migratoires étasuniens improvisés et souvent questionnables. Le plus probable étant que ces derniers seront ensuite également renvoyés du côté mexicain.

Divers médias de communication rapportent que des couples dorment avec leurs enfants sous des ponts en face du Texas durant des semaines entières, attendant avec anxiété qu´on appelle leurs numéros pour entrer aux États-Unis et faire leur démarche. Ces migrants se plaignent quotidiennement d´agressions et d´enlèvements de la part de bandes criminelles et de fonctionnaires corrompus.

Ces médias et organisations présents sur place indiquent également que cette situation existe depuis que le gouvernement de Donald Trump a radicalement changé la manière de procéder aux demandes d´asile et a commencé à appliquer sa politique impitoyable et discriminatoire de tolérance zéro.

Se basant sur cette politique, le gouvernement de Trump a limité la quantité de demandes d´asile qu´il accepte quotidiennement aux principaux postes de frontière, obligeant ainsi le gouvernement mexicain, des volontaires, des organisations à but non lucratif et les propres migrants à coordonner les conditions d´attentes de ce côté-là de la frontière.

peo/mv/lma

EN CONTINU
notes connexes