samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Président du Venezuela réaffirme sa volonté de dialogue avec l’opposition

Caracas, 3 juil (Prensa Latina) Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a confirmé hier la volonté du Gouvernement bolivarien de dialoguer avec les secteurs de l’opposition, à la recherche de solutions à la situation actuelle du pays.

‘Je veux réaffirmer l’engagement du gouvernement vénézuélien en faveur du dialogue en Norvège, avec la construction d’une table permanente de solutions’, a déclaré le chef de l’État depuis le Palais de Miraflores (siège de l’exécutif).

Lors d’une réunion de travail, au cours de laquelle le cabinet ministériel a évalué le développement de la Mission Venezuela Bella, le président a précisé que les groupes de droite ont les portes du palais présidentiel ouvertes pour pouvoir forger un échange politique.

Maduro a appelé l’opposition à abandonner les actes de trahison et de complot, « allons par un seul chemin, celui de la Constitution, de l’entente, du dépassement, sans interventionnisme étranger. C’est ce que je souhaite. En 2019, nous allons parvenir à un accord de paix pour le Venezuela », a-t-il ajouté.

À cet égard, il a indiqué que des informations détaillées sur les réunions tenues avec des représentants de l’opposition locale à Oslo, des rencontres régulières visant à stabiliser la réalité de la nation sud-américaine, seraient publiées la semaine prochaine.

Le 20 mai dernier, les représentants de Caracas et de la droite ont débuté des rencontres pour progresser vers la stabilité politique vénézuélienne.

A cet égard, le chancelier Jorge Arreaza a souligné ce mardi que ‘le pari du dialogue, c’est la seule voie politique, économique, culturelle pour aller de l’avant : qu’il pleuve, qu’il gronde ou qu’il vente, nous insisterons obstinément sur la voie du dialogue’.

Depuis 2013, le Gouvernement a lancé plus de 600 appels aux pourparlers dans le cadre des stratégies de paix, de réconciliation et de respect de la souveraineté.

La dernière convocation a eu lieu en République Dominicaine en 2018 et, après accord, au moment de la signature, l’opposition a refusé de reconnaître les progrès accomplis.

Peo/oda/odf

EN CONTINU
notes connexes