lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis poursuivent leur politique agressive contre le Venezuela

Washington, 12 juillet (Prensa Latina) Le Gouvernement étasunien a inscrit hier sur sa liste unilatérale d’entités sanctionnées la Direction Générale du Contre-espionnage Militaire du Venezuela dans le cadre de sa politique agressive contre le pays sud-américain.

Par son caractère persistant d’ingérence, Washington promeut différentes actions pour renverser du pouvoir le président constitutionnel vénézuélien Nicolas Maduro, réélu en mai 2018 avec 68% des voix.

Depuis janvier dernier, l’administration du président nord-américain Donald Trump reconnaît Juan Guaidó, membre de l’Assemblée Nationale vénézuélienne, parlement inhabilité par le Tribunal Suprême depuis 2016, qui s’est proclamé mandataire par intérim.

Le Bureau du Contrôle des Avoirs Étrangers du Département du Trésor a justifié cette mesure par le décès d’un militaire, détenu au siège de cet organisme pour son implication dans la tentative de coup d’État contre Maduro fin avril.

En raison de la sanction, imposée précédemment à des fonctionnaires et anciens fonctionnaires du gouvernement de Maduro, y compris le président lui-même, cette Direction verra ses avoirs présumés sur le territoire des États-Unis bloqués.

De même, il est interdit aux citoyens nord-américains d’avoir des relations avec l’entité sanctionnée.

À plusieurs reprises, le gouvernement constitutionnel de Caracas a dénoncé l’ingérence de Washington et ses efforts pour renverser Maduro, tout comme la guerre économique contre le peuple vénézuélien.

Peo/mv/dsa

EN CONTINU
notes connexes