mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Président du Mexique accepte la consultation sur son maintien en poste

Mexico, 4 octobre (Prensa Latina) Le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, a accepté aujourd’hui de mener la consultation sur son maintien à la tête du gouvernement pour février 2022.

Lors de la conférence matinale habituelle, cette fois-ci depuis la ville de Puebla, à 131 kilomètres au sud-est de la capitale, le chef de l’État a accusé l’opposition d’être ‘bien antidémocratique’, pour avoir posé tant d’obstacles à l´éventuelle révocation du mandat présidentiel et a appelé à faciliter la mise en œuvre de l’exercice de consultation.

Lopez Obrador a souligné que l’opposition ne souhaite pas la démocratie participative dans la nation, tout en affirmant que ‘le peuple met en place et le peuple retire des ses fonctions’ un dirigeant.

« Pourquoi est-ce si long à approuver qu’au milieu du sexennat on demande aux mexicains : vous voulez que le président continue ou qu’il démissionne ? Pourquoi s’y opposer? », a-t-il questionné.

Selon le mandataire mexicain, les bancs de l’opposition acceptent enfin mais avec des conditions et retardent la demande de révocation d´ici trois ans.

Pour lui, ce qui importe, c’est d’établir la procédure dans la constitution et de considérer que ‘le peuple a toujours le droit de changer la forme de son gouvernement, c’est une question de principe’.

Un peu plus d’un mois après la présentation de son premier rapport gouvernemental, les sondages indiquent que le président López Obrador enregistre une approbation de plus de 60% en raison de ses politiques sociales, de la lutte contre le vol de carburant et la corruption.

peo/rgh/otf/Yma

EN CONTINU
notes connexes