dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Au moins 85 civils sont morts pendant la période électorale en Afghanistan

Kaboul, 15 octobre (Prensa Latina) La campagne électorale et le jour du scrutin du 28 septembre dernier en Afghanistan ont fait 85 morts et 373 blessés, a déclaré aujourd’hui la Mission d’Assistance des Nations Unies en Afghanistan (Unama).

Selon l’organisation internationale, 28 personnes ont été tuées et 249 blessées rien que le jour de l’élection, dont un tiers de mineurs.

Le rapport attribue la responsabilité de ces pertes au mouvement des Taliban, groupe d’insurgés qui a menacé de saboter les élections au motif que le processus est manipulé par des puissances étrangères, comme cela s’est produit en 2014, quand les États-Unis ont négocié les résultats, peu importe les votes du peuple.

Tadamichi Yamamoto, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l´ONU pour l’Afghanistan, a déclaré qu’en dépit des attaques des rebelles, de nombreux afghans avaient défié les menaces et voté, ce qu’il considérait comme un acte ‘courageux’.

Toutefois, la Commission Électorale indépendante a indiqué lundi que seulement 1,7 million de voix avaient été vérifiées, ce qui est inférieur au chiffre de près de 9 millions d’afghans habilités à participer aux élections.

Par ailleurs, les autorités électorales ont expliqué que les résultats préliminaires seront connus à la fin du mois en raison de problèmes techniques et que les conclusions définitives seront prêtes en novembre.

Bien que les résultats du scrutin tardent, l’actuel président Ashraf Ghani et le chef de l’exécutif, Abdullah Abdullah, ont chacun proclamé la victoire aux élections, tandis que six autres candidats ont refusé de reconnaître les résultats en raison d’irrégularités.

Malgré les efforts récents en faveur de la paix, des milliers de civils meurent chaque année dans ce pays en raison de l’instabilité politique et sociale accrue en 2001, lorsque les États-Unis et leurs alliés ont envahi le territoire afghan en croisade présumée contre le terrorisme.

peo/mem/avr

EN CONTINU
notes connexes