mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´ONU : plus de 176 mille déplacés depuis l’agression turque contre la Syrie

Nations Unies, 24 octobre (Prensa Latina) Près de deux semaines après le début de l’opération militaire turque contre la Syrie, plus de 176 mille personnes ont été forcées de se déplacer dans cette nation du Levant, a déclaré le porte-parole du secrétaire général de l´ONU, Stéphane Dujarric.

Près de 80 mille enfants font partie de ce groupe de déplacés, selon les chiffres du Bureau des Nations Unies pour la coordination des Affaires Humanitaires, a précisé le porte-parole.

En outre, de nombreux dommages sont signalés à l’infrastructure civile, comme la station d’eau d’Alouk, les lignes électriques de cette zone et au moins quatre installations médicales ont été affectées, a indiqué Dujarric.

La station d’eau d’Alouk, qui dessert plus de 400 mille syriens dans la ville d’Al-Hassakeh et dans les camps de déplacés environnants, a reçu des réparations temporaires et des générateurs sont actuellement utilisés pour fournir ce liquide vital, a-t-il souligné.

Le coordonnateur des Nations Unies en Syrie, Imran Riza, a déclaré que lors de sa récente visite dans la région touchée il s’était entretenu avec des familles de personnes déplacées dans les camps et avait été impressionné par leur vulnérabilité.

Quelques jours après que les États-Unis ont annoncé qu’ils retireraient leurs troupes de Syrie, la Turquie a lancé le 8 octobre dernier une offensive militaire contre les milices kurdes de cette nation du Levant, qui a été rejetée par Damas et la plupart des gouvernements de la région et du monde.

Selon le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, il n’y a pas d’alternative militaire à la résolution des problèmes en Syrie et toutes les solutions possibles doivent passer par la voie diplomatique et du dialogue, en respectant toujours la souveraineté et l’intégrité territoriale de ce pays.

Il a également appelé les parties à régler leurs différends par des moyens pacifiques et a souligné que les civils devaient être protégés.

Le plus haut représentant de l’Organisation des Nations Unies a rappelé que toute solution devait réaffirmer la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie, conformément à la résolution 2254 adoptée par le Conseil de Sécurité en 2015.

peo/mv/ifb

EN CONTINU
notes connexes